Achats/ Lectures Mangas Janvier 2021 (Partie 1/2)

Bonjour, bonsoir à tous, c’est Komorebi. On se retrouve pour un nouvel article. Petit florilège d’avis en vrac avec la première partie des achats et lectures mangas de janvier 2021. Je ne prends pas plus de temps et c’est parti !


C’est toujours compliqué de critiquer un volume d’une œuvre humoristique. En effet, c’est un peu trop personnel l’humour donc c’est compliqué de juger si le boulot est bien fait. Nous avons des idées sympathiques avec un cours de ninja ou un retour sur Chopperman 2 ans après pour ne citer qu’eux. Par contre, il faut prendre en compte que les runnings Gags ne peuvent pas tenir à l’infini car là nous avons des blagues qui se rpetent dans ce volume et qui sont des répétitions des précédents. Mais remarque, heureusement que ce n’est pas trop fort du tout puisque je peux lire One Piece tranquillement après sans que rien ne soit changé dans ma façon de voir les actions. Pourtant, Ei essaye de parodier de grands moments et d’utiliser les personnages et les « et si » à bon escient. Je ne sais pas à qui réserver cette lecture mais je pense que le public est très ciblé et que je n’en fais pas réellement parti.


En voilà encore de l’excellent développement. Shinichi a surmonter un énorme obstacle la dernière fois et le voilà avec un peu de repos bien mérité. En effet, nous suivons principalement le détective qui s’intéressait à lui et à Reiko et Reiko elle-même évidemment. Nous avons le droit à un drame familial pour le premier pour nous montrer qu’il avait mieux laisser les parasites tranquilles si l’on ne veut pas en subir largement les conséquences. C’est assez terrible de voir les effets de ces actions sur lui et le chemin sur lequel ça le pousse. Pendant ce temps, certains parasites estiment que Reiko est trop particulière pour continuer à être une allié. Elle ne partage qu’une scène avec la copine de Shinichi mais elle est tellement lourde de sens sur ce qu’elle est prête à faire pour lui. Nous avons alors un passage fascinant permettant de lier toutes les intrigues et de faire montre de l’évolution splendide des personnages. Je ne m’attendais clairement pas à ce traitement pour Reiko mais c’est passionnant. Et je suis bien intrigué par la situation dans laquelle finit Shinichi qui risque de le faire prendre en temps que monstre alors qu’il commence à revenir.


Oh c’est agréable, j’ai pris un peu de plaisir à la lecture, ça faisait bien longtemps. Bon, ce n’est clairement pas grâce à Drakkhen Joe ou à la boucle temporelle que je trouve tout deux bien trop vite utilisés et effacés. En soit, l’affrontement ne me parle toujours pas même s’il fait un peu mieux que celui des quatre étoiles. Par contre, j’ai très bien choisi les deux seuls personnages qui m’intéressent puisqu’ils ont eu de belles choses ici. J’aime beaucoup la façon qu’a Wise de trouver la paix et sa relation avec Sibylle. L’histoire du médaillon est pleine de sens et apporte beaucoup à tout le monde. J’ai peur que son développement disparaisse maintenant mais je suis content de l’avoir découvert déjà. L’autre personnage est Pino que je trouve toujours très juste dans sa volonté de devenir humaine et d’avoir un cœur. Lutter contre sa nature est quelque chose qui me parle. Shiki apprend également la vérité sur sa planète mais je trouve ça moins fort comme nous la connaissons déjà. Enfin, une grosse intrigue est mise en place pour le cosmos suivant mais les mystères ne me parlent pas vraiment pour l’instant dû à deux retournements de personnages ne me parlant pas vraiment. Par contre, je suis content d’avoir vu un combat spatial. Encore mitigé mais il y a du mieux.


Un sans faute depuis une belle quantité de tomes. J’ai vraiment bien choisi mon top 2 de 2019 et 2020. Il y a 3 ou 4 parties différentes dans ce volume et je les trouve toutes très bonnes, pour changer. Nous avons tout d’abord une rencontre bien marquante entre Yahya et Legoshi afin qu’il puisse tester la volonté de Gosha et comprendre pourquoi il a dû passer sa vie dans la solitude. Je ne m’attendais pas réellement à ce régime alimentaire et à cette conclusion après la rencontre mais les deux personnages ont des auras monstrueuses et d’humanité absolument gigantesques. Quel rencontre et quelle confrontation !  Ensuite, nous avons enfin la suite de LA relation amoureuse et ce qui marque c’est la force psychique de notre lapine préférée qui semble prendre sur elle pour saisir encore plus qu’avant à quel point ce genre de relation est dangereuse. Ceci marche par un exemple basique mais frappant visuellement et par une petite ballade des plus passionnantes. Ensuite, nous avons d’autres retrouvailles pour Legoshi qui lui font se poser des questions sur l’avenir en se penchant vers ses amis du passé. L’écart est assez intéressant à voir. Enfin, nous suivons Yahya en mission et nous découvrons un nouvel animal bien intriguant qui maîtrise sa langue comme personne et qui est une excellente promesse pour la suite. Quelle merveilleuse merveille !


Grâce à Hawks, les héros se rassemblent dans un groupe absolument gigantesque pour attaquer deux de leur base. Une des deux ne me parle pas vraiment. En effet, l’attaque de l’hôpital est intéressante du côté des super-vilains puisqu’elle concerne un personnage très important, qui a même deux petits amis sympathiques. Mais du côté des héros, ce n’est porté que par Mirko qui agit pour la première fois à cette occasion. Je n’étais pas attaché à elle avant et je ne le suis malheureusement toujours pas après car elle ne fait pas montre de grand-chose de plus qu’une dévotion impressionnante à la mission. Heureusement, l’autre côté de l’attaque rattrape bien le tome à mes yeux. En effet, je suis intrigué de voir les jeunes aussi proches du premier plan alors qu’il y a déjà une belle quantité de héros. C’était assez drôle de mettre Denki tout seul d’ailleurs. Mais surtout, c’est pour la promesse présente sur la couverture que je fond totalement. La relation est très forte et a déjà montré plusieurs facettes précédemment. Alors essayer de la mener à une conclusion est un véritable plaisir passionnant. Le parallèle entre les actions précédentes et actuelles de Twice est frappante, tout comme la tristesse omniprésente et les questions sur les réussites de la vie. Quand soudain Crematorium vient rajouter une belle couche de mystères et de dangers. Quel deuxième moitié et quelle fin en apothéose dans ce premier acte d’une bataille qui va changer bien des choses.


On colle la parution japonaise mais ce n’est pas un arc narratif pour lequel je suis content qu’on le fasse. Nous venons à peine de démarrer la grande guerre qui est le centre de toutes les préparations depuis le début de l’arc, et je me dis déjà que je veux pouvoir la lire en entière d’un seul coup. En effet, après avoir découvert le traître du coté des ennemis qui était bien plus évident que celui du côté des alliés. Nous avons une ribambelle de nouvelles arrivées sur les lieux au fur et à mesure du tome. Certaines têtes me font plaisir à revoir et d’autres étaient juste réellement attendues par les personnages pour ce moment là. Pourtant, au vu de la quantité juste astronomique de personnages déjà en présence et d’envies différentes entre les attaquants et les défenseurs, nous sommes déjà bien trop chargé. Le récit est donc extrêmement lourd une fois l’attaque et l’infiltration lancée car il y a beaucoup trop d’actions en même temps pour moi et que ce n’est pas là que je retrouve ce que j’aime dans le travail d’Oda. Reste alors l’humour sur les énormes coups de chance de Kinemon ainsi qu’un nouveau personnage bien complexe et intéressant apparaissant à la fin du volume devant Luffy.


En voilà une histoire qui ne casse pas trois pattes à un ninja mais qui était très fonctionnel et sympathique. Je ne suis pas mécontent car j’apprécie avoir des séries courtes pour me retrouver même si elles sont parfois incomplètes. En effet, nous terminons très bien l' »examen » pour les faire monter dans le classement. En effet, comme nos héros sont déjà parfaits, nous avons le droit à quelques scènes montrant à merveille leur détermination et on prend le temps de montrer que la vie dans ce Tokyo est horrible. Nous avons même un petit twist au niveau de l’adversaire. Après avoir mis en avant Jin et Enh de bien belle manière, nous avons une mise en avant de Jin et Taiga de maniere extrêmement classique. Et le final part sur le développement de scénario qui était prévu. Nous avons donc l’organisation des Shinobi qui pointent son nez et qui fait des belles promesses que Jin arrive à maitriser grâce à son apprentissage. Enfin nous avons une ellipse qui permet de faire référence au début et de montrer la proximité entre Jin et Enh. Ainsi que de promettre un futur compliqué mais optimiste pour notre Squad et pour Tokyo. Sympathique !


Voilà la fin de ce court article. Je ne sais pas ce qui arrive prochainement, si ce n’est la partie deux des achats/ lectures mangas de janvier prochainement. J’espère quand même que ça vous aura intéressé. N’hésitez pas à me partager vos lectures et vos avis. On se revoit vite. D’ici là portez-vous, faites vous plaisir. À Komorebientôt !

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s