Que vaut l’arc de la guerre de succession de Hunter x Hunter ?

Bonjour à tous et bienvenue sur une nouvelle étape de notre rattrapage rapide de Hunter x Hunter, la dernière. Rapide effectivement, car même si nous avons enchainé 7 arcs narratifs entre le 24 décembre 2019 et le 10 février 2020, nous n’avons eu l’étape précédente que le 27 décembre 2020. Mais voilà enfin une nouvelle étape et profitons-en car il s’agit de la dernière comme je l’ai déjà dit. Nous allons donc pouvoir voir comment Togashi essaye de gérer la quantité absolument immense d’éléments mis en place précédemment. C’est parti !

Arc Examen des Hunters

Arc Famille Zoldyck

Arc Tour Céleste

Arc York shin City

Arc Greed Island

Arc Kimera Ant

Arc des Elections

Arc de l’expédition vers le continent caché


Tomes 33 à 36 (en cours)
Chapitres 349 – 380 (en cours)
Publiés du 11 août 2014 au 02 avril 2018 (en cours)

Beyond, le file de Netero, brise un tabou et annonce qu’il se rendra sur le continent caché. Alors que les préparatifs pour la traversée sont en cours, en coulisse, les héritiers du trône du royaume de Kakin s’apprêtent à se livrer une guerre sans merci pour la succession de leur père…

Synopsis de l’arc

Infographie pour suivre la quantité énorme de personnages de cet arc.

L’arc précédent, après avoir mis en place une expédition vers le continent caché suite à deux confrontations particulières mais intéressantes à permis le retour de deux personnages principaux. Kurapika a d’ailleurs découvert un traître parmis le Jûnishin. Celui-ci et Mizaisutomu décident de ne pas l’intercepter avant la dernière étape de leur voyage. Ces préparatifs étant fait, il se concentre sur ses propres objectifs : les pupilles écarlates. Afin de se rapprocher le plus possible de Tseridonihi (le quatrième prince de Kakin), il envoie une équipe de confiance infiltrer les différents princes qui ont fait des demandes de garde du corps. Lui même se retrouve engagé par Oito, la mère du quatorzième prince qui n’est encore qu’un bébé.

Hisoka contre Kuroro

Pendant ce temps, à la tour céleste, Hisoka et Kuroro règlent leurs comptes une bonne fois pour toutes. Un combat à mort s’engage, et c’est Kuroro, davantage préparé et ayant renforcé son nen grâce à l’utilisation d’un marque-pages, qui en sort largement vainqueur. Un peu plus tard, et après que la brigade a confirmé la mort d’Hisoka, Machi se retrouve seule face au corps de ce dernier. Elle décide de raccommoder son corps endommagé par son combat, mais à sa grande surprise, Hisoka reprend vie grâce au pouvoir de son nen, devenu plus puissant après sa mort. Après une brève discussion, ce dernier lui annonce qu’il compte prendre en chasse tous les membres de la Brigade puis l’immobilise et lui laisse transmettre le message. Il tue Sharnalk et Korutopi, privés de leur nen emprunté temporairement par Kuroro, alors que la Brigade embarque à bord de l’expédition vers le Nouveau Monde afin de dérober les biens de la famille royale.

Au secours ! Un peu ! En effet, cet affrontement prend sept des dix chapitres du volume 34 et je le trouve plutôt désagréable. Nous avons un long passage où Kuroro explique tous ses pouvoirs car il est absolument sûr de lui. C’est très étrange de briser autant le rythme mais c’est normal et nécessaire au vu de la quantité absolument énorme de pouvoirs qu’il possède et de combinaisons qu’il peut créer. Kuroro est un adversaire terrible à affronter ainsi qu’un duelliste assez désagréable vu tout ce qu’il y a à retenir. Je trouve ça intéressant de jouer sur le cliché du combattant trop sûr de lui et sur la tension que crée ce déferlement de pouvoirs mais voilà le premier affrontement de Hunter x Hunter qui va un peu trop loin pour moi. Trop de pouvoirs, trop de soucis de rythme, trop de plans complexes. Je suis quand même preneur du point de vue de Hisoka car ses pouvoirs sont plus simples, qu’il est constamment pris en chasse et qu’il doit briser la confiance en lui de Kuroro. Mais, sept chapitres ainsi sont un peu trop pour moi. Heureusement, nous avons une conclusion osée, fonctionnant vraiment bien avec ses personnages et laissant notre clowns dans une terrible chasse à l’araignée. A voir comment ces personnages vont interagir dans le bateau menant un nombre de personnages absolument indécent vers le continent caché.

Guerre de succession et Kurapika sur la mer

Le voyage commence et se révèle vite peu paisible pour Kurapika. Le niveau du 14e prince se retrouve vite envahi par de curieuses créatures de nen, et le prince lui-même, bien que bébé, dégage une énergie foncièrement anormale qui perturbe Kurapika. Les hommes de garde de Oito sont affectés les uns après les autres par un nen parasite qui les pousse à se retourner contre les autres. Après s’être fait attaquer par l’un des gardes du corps, Kurapika grâce à une toute nouvelle capacité, réussi à le mettre hors d’état de nuire et de lui voler sa capacité. Cependant, dans la panique, il contacte l’ensemble de la sécurité de Kakin et informe les gardes du corps de la situation. L’attention se porte désormais sur la chambre 14. Pendant ce temps, lors de la réception, les princes se déclarent la guerre. Certains tentent des alliances, tandis que d’autres souhaitent ne pas participer à la guerre de succession. Mais trop tard, les mystérieuses « bêtes de Nen » de chaque prince se sont activées et les hostilités peuvent désormais commencer. C’est une grande guerre de stratégie qui commence. Le premier prince Benjamin envoie ses gardes du corps dans chaque chambre afin de surveiller activement les agissements de chacun, tandis que les autres souhaitent en savoir plus sur le Nen, depuis que Kurapika a révélé au grand jour son existence.

Durant les premiers jours, de nombreux événements surviennent: Le 4e prince se révèle être un utilisateur de Nen particulièrement doué et dangereux. Chaque prince découvre l’utilisation de leur bête de Nen sans vraiment la comprendre. Kurapika, à l’aide d’Oito, réussi à espionner les chambres 12 et 13, mais assiste au meurtre du prince Momoze par l’un de ses gardes. La première victime est faite. Suite à cela, Hanzo est affecté à la protection du prince 13, avec Biscuit. Rongé de remords, il décide de mener lui-même l’enquête afin de faire justice. Pendant ce temps, Kurapika se doit de donner un cours de Nen à l’ensemble des gardes du corps de l’étage 1. Pourtant au même moment, un tueur mystérieux continue d’agir et d’éliminer certains membres de la sécurité petit à petit. Le prince 13 semble avoir développé une technique rendant sa chambre invisible aux yeux des autres. Le prince 11 comprend qu’il peut communiquer avec Senritsu via diverses techniques et planifie son évasion. Le prince 10 découvre que sa « bête de Nen » peut l’amener n’importe où. Le prince 9 tente désespérément d’arrêter la guerre de succession en communiquant avec son père. Tandis que le prince numéro 2 attaque frontalement les gardes de Benjamin mais se fait rapidement arrêter par ce dernier.

D’après les études extrêmement poussées que j’ai pu faire, je peux clamer haut et fort que nous avons en gros deux volumes pour cette partie là. Le premier de ceux-ci reste plutôt intéressant mais il fait peur pour le futur vu tout ce qu’il charge et met en place. Hunter x hunter a un moteur de Ferrari mais si on lui fait porter 5730 sacs d’intrigues, le véhicule commence à fatiguer et à ralentir. Après ça, nous démarrons le voyage vers le nouveau continent et on découvre les princes et l’organisation de tout ceci. Kurapika semble assez mal entouré au vu des nombreuses volontés qui l’entourent et vu le nombre d’alliés trouvant la mort extrêmement rapidement, je me demande comment tout ça va interagir et être géré. J’avais un peu peur vu tous les personnages en présence sur le bateau et elle était à moitié justifiée. Tout ce qui ne tourne pas directement autour de Kurapika est un peu lourd puisque le moindre garde à un objectif et une histoire bien propre, ce qui commence à faire un peu beaucoup. Au moins, l’ensemble est bien vivant et les possibilités sont immenses mais cela est un peu lourdingue par moment. Par contre, dès que le focus revient sur Kurapika, je suis conquis. En effet, c’est bien plus agréable de suivre le conflit à sa simple échelle car il essaye de limiter au maximum les batailles et qu’il essaye de tout gérer en même temps. Que ce soit la découverte de son nouveau pouvoir, la découverte du nen et des bêtes de nen par les différents princes, la recherche d’un assassin parmis ceux qu’il entraîne. C’est du très bon mais il va falloir veiller à utiliser avec parcimonie les focus sur autre chose que sur Kurapika. Nous reprenons évidemment avec le second volume de cette partie, le dernier sorti en france en mai 2019, de manière bien intéressante dans le hui clos en suivant plein de points de vues. Nous avons un focus sur le deuxième prince qui semble agir bien rapidement à l’encontre du premier, Hanzo et Biscuit qui ont leurs propres problèmes à régler, les princes 10 et 11 qui ne pensent qu’à l’autre et qui font naître un plan dans la tête de Senritsu. C’est toujours chargé mais je trouve que Togashi arrive bien à faire la part des choses. Je ne suis pas encore spécialement passionné par grand chose mais il arrive à traiter une quantité énorme de choses. Je ne dirais clairement pas la même chose en lisant le prochain volume puisque j’aurais sûrement oublié une bonne partie des extrêmement nombreux éléments qu’il a mis en place. En effet, cet arc, comme celui des Kimera Ants en son temps, à surtout un gros problème de rythme alors que tout enchaîner emmene a un niveau absolument stratosphérique. Mais surtout, je reste impressionné par la force que possède Togashi pour pouvoir mener son bateau dans la bonne direction alors qu’il pourrait couler extrêmement facilement.

Mafias et araignées sur la mer

Dans les étages inférieurs, la brigade fantôme, comprenant désormais 10 membres (dont Irumi Zoldik) se rassemble et se lance à la recherche d’Hisoka, afin de se venger de ses meurtres précédents. Cependant, les 3 mafias de Kakin comprennent leurs intentions et tentent de communiquer avec eux. La mafia gérée par le Prince 3 souhaiterait les éliminer, tandis que la mafia gérée par le prince 7 souhaiterai s’allier avec eux. La mafia gérée par le prince 4, quant à elle, commence une nouvelle série de meurtres au niveau 3.

Le deuxième volume après le départ en bateau en profite également pour rajouter encore quelques éléments car nous en avions effectivement bien peu. Bref, on part d’une guerre de successions à l’astronomique quantité de d’intrigues et d’objectifs divers et on y rajoute bien des couches. D’autant plus que Togashi nous présente les étages inférieurs avec la brigade fantôme ainsi que des gangs, ce qui rajoute encore de nombreux objectifs supplémentaires et ce qui nous mène presque à saturation. À voir comment il fera pour rapprocher tout ceci car ça fait beaucoup là non !?

Points essentiels et conclusion

  • Kuroro a retiré sa Judgement Chain et affronte Hisoka ;
  • Hisoka meurt suite au combat, mais se resuscite, et part dans une expédition vengeresse envers la brigade fantôme. Il a réussi a tuer Sharnalk et Korutopi ;
  • Kurapika part vers le continent caché pour confronter le prince Tseridonihi et récupérer les yeux des membres de décédés de son clan ;
  • Kuroro est sur le Black Whale avec le reste de la brigade fantôme, et ils veulent venger la mort de leurs camarades ;
  • Kurapika perd 5 années d’espérance de vie à cause de l’usage de l’Emperor Time pendant 12 heures ;
  • Neon est apparemment morte, puisque son pouvoir a disparu du livre de Kuroro.

Le concept du « Nen après la mort » revient plusieurs fois dans cet arc de la guerre de succession par exemple : Le rituel de l’œuf, utilisant une jarre qui vient du nen et qui a survécu à son créateur ; Sun and Moon, une capacité de nen qui existe dans le livre de Kuroro même après la mort du possesseur original ; Hisoka utilise son Pansy Gum pour se réanimer tout seul après sa mort ; La capacité du nen de Benjamin, le prince numéro 1 lui permet de récupérer les capacités de ses soldats quand ils meurent ; Le nen de Kamiira s’active uniquement quand elle meurt.

Cet arc se caractérise par une pléthore de références à des chansons ou des performances du groupe d’idoles japonais Keyakizaka46.

Bref, nous avons presque quatre volumes pour nous faire notre avis sur ce départ. Je ne peux malheureusement pas dire qu’il ne fonctionne pas ou qu’il n’est pas en accord avec ce qu’on pourrait attendre d’un arc de Hunter x Hunter. Mais je tiens encore une fois à revenir sur ce qui me semble essentiel. C’est le cercle vicieux dans lequel Togashi s’est embourbé. Son histoire est complexe mais pas compliquée, mais cela le fatigue et brise son rythme. Et le rythme brisé amène à une histoire vraiment compliquée pour le coup. Nous voilà donc dans un cercle vicieux prêt à perdre tout le monde mais apportant bonheur et satisfaction on le regardant dans son ensemble maintenant et à l’avenir. Les prochains tomes risquent de faire bien mal à la découverte et cette guerre de succession risque bien de faire plus de victimes que prévu.


Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cet arc narratif et sur cet article car vous êtes mon essence. On se revoit très vite. D’ici là portez vous bien, faites vous plaisir, à Komorebientôt !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s