Que vaut l’arc de l’expédition vers le continent caché de Hunter x Hunter ?

Bonjour à tous et bienvenue sur une nouvelle étape de notre rattrapage rapide de Hunter x Hunter. Enfin presque rapide, car même si nous avons enchainé 7 arcs narratifs entre le 24 décembre 2019 et le 10 février 2020. Mais voilà enfin une nouvelle étape et profitons-en car il s’agit de l’avant-dernière. Nous allons donc pouvoir voir comment Togashi essaye de relancer une nouvelle intrigue après un arc des Kimera Ants qui aura pris une place non négligeable et un arc très court sur les conséquences de celui-ci. C’est parti !

Arc Examen des Hunters

Arc Famille Zoldyck

Arc Tour Céleste

Arc York shin City

Arc Greed Island

Arc Kimera Ant

Arc des Elections


Tomes 32 et 33
Chapitres 340 à 348
Publiés du 19 mars 2012 au 28 juillet 2014

Sous le patronage de l’empire de Kakin, le fils d’Isaac Netero lance une expédition sur le continent noir interdit. Sous la pression du V5, les Zodiaques restants tentent de l’arrêter, faisant appel à Leolio, tandis que Jin rejoint le groupe de Beyond tout en essayant de gêner Parisuton.

Synopsis de l’arc

L’arc narratif précédent s’achevait sur les résultats de l’élection qui donnait son nom à cette partie justement, ainsi que sur une discussion ente Gon et son père sur un monde inconnu et inexploré. Nous arrivons à un arc narratif plutôt rapide puisqu’il ne compte que neuf chapitres, ce qui en fait le deuxième moins long de l’œuvre après celui de la famille Zoldyck et ses 5 chapitres et avant celui des Elections et ses 21 chapitres. Et pourtant, sur l’équivalent de près d’un volume, Togashi essaye de mettre beaucoup de choses en place pour la suite. Nous allons donc voir ceci point par point.

Gon reste lui-même

Nous retrouvons donc notre personnage principal qui se rend compte qu’il ne décèle plus du tout les auras de ceux qui l’entourent et qu’il ne peut plus utiliser le moindre pouvoir. C’est assez perturbant de ce débarrasser d’un personnage qui nous accompagne au premier plan depuis 32 tomes mais le voilà qui retourne chez lui. En effet, être lui-même aurait signifié accompagner Jin dans ses aventures pour pouvoir apprécier sa force directement mais également de retourner chez lui, dans sa seule vraie famille. Le tout est malheureusement traité sur le ton de l’humour avec le fait que Gon ait beaucoup de scolarité et administratif à rattraper. Alors pourquoi pas mais cela me semble quand même être des adieux traités par dessus la jambe. La conclusion du personnage aurait fonctionné sans cet humour étrange qui semble annoncer un retour futur alors qu’il n’est clairement pas nécessaire à mes yeux. Mais bref, c’est juste un choix particulier qui doit prendre un douzième de cet arc narratif donc nous allons passer à un autre point.

Beyond Netero versus Jûnishin

Pendant ce temps, dans la salle de réunion des Zodiaques, un message vidéo leur est envoyé. Celui-ci vient du roi de l’empire de Kakin, qui leur annonce qu’il a décidé de lancer une expédition afin de conquérir ce nouveau monde. Cela provoque l’inquiétude des zodiaques, car une convention avait normalement été signée entre tous les pays afin d’empêcher cela, étant donné que dans le passé, une catastrophe est arrivée à chaque fois que cela a été tenté. Mais la plus grande surprise arrive lorsqu’ils apprennent que la personne choisie pour mener l’expédition n’est autre que Beyond Nétéro, le fils caché du défunt président. Ce dernier est en train de créer une équipe pour l’accompagner, dont fait partie Parisuton. Chiidoru annonce alors aux autres Zodiaques que Jin et Parisuton ne font plus partie du conseil, et qu’une mission vient de leur être confiée par les cinq grandes nations : chasser Beyond Nétéro.

Mais ce dernier provoque un coup de théâtre en se constituant spontanément prisonnier auprès des Zodiaques. Au même moment, conformément à ce qu’il avait en réalité prévu, le V5 fait volte-face et souhaite finalement monter une expédition dans le Nouveau Monde. Beyond explique alors à Chiidoru que, s’ils veulent rester dans le coup, les Hunters n’ont pas le choix : ils doivent y participer. Et, compte tenu de l’immense difficulté de la mission, les Zodiaques doivent y aller eux-mêmes. Il rappelle à Chiidoru que lui connaît ce continent mystérieux : il est le seul être encore en vie et sain à y avoir séjourné. Une alliance semble dès lors inévitable. Après réflexion, les Zodiaques décident d’accepter sa proposition mais le conservent pour l’heure prisonnier.

Le premier véritable point de cet arc narratif fonctionne plutôt bien sur moi même si je ne comprends pas vraiment le découpage car nous retrouvons la même volonté de politique que dans le précédent. Alors évidemment, qui dit politique, dit discussions longues sans scènes d’action, ce que je prends volontiers même si on est à la limite de la surdose ici mais qui ne plaira pas à tout le monde.

Ainsi, nous avons surtout Beyond et le Jûnishin qui se regardent en chien de faïence et qui permettent de montrer le côté politique de l’œuvre avec une confrontation psychologique mais directe. Voilà un élément qui me parle et dont j’ai hâte de découvrir les futurs rebondissements. Mais Togashi aura ainsi magnifiquement justifié le fait de lancer une belle troupe de hunter vers le continent caché alors que ce n’était clairement pas à l’ordre du jour.

De 10 à 12 Zodiaques

Un problème logistique se pose cependant pour le groupe qui dirige l’association des Hunters : ils ne sont plus que dix, et ils doivent être impérativement au complet pour une telle mission. Deux nouveaux Hunters doivent donc être incorporés au groupe des Zodiaques, par cooptation. Chiidoru, délaissant les Hunters expérimentés ou étoilés, décide de proposer le premier des deux postes à Léolio, qui avait failli être élu Président. Celui-ci accepte et déclare souhaiter faire une recommandation pour le dernier poste, si Chiidoru n’a personne. La nouvelle présidente de la société des Hunters accepte. Quelques jours plus tard, le Zodiaque Mizaisutomu se rend à l’endroit que lui a indiqué Léolio, pour trouver le dernier Zodiaque à recruter : il s’agit du quartier général d’une organisation de gardes du corps et de jeux d’argent, comportant nombre de Hunters de talents. Mizaisitomu souhaite parler à leur patron, et après une petite bataille, la secrétaire accepte alors de faire venir « le boss », qui fait son apparition : il s’agit de Kurapika, de retour après un long moment d’absence dans le manga (trois arcs, et près de deux ans de narration), et qui semble donc, entre-temps, être devenu un homme influent. Mizaisutomu lui annonce que Léolio a intégré le cercle dirigeant de l’association des Hunters et qu’il est invité à le faire également, en vue d’une expédition vers le Nouveau monde. Kurapika refuse froidement : ses propres affaires l’intéressent bien plus. Mizaisutomu, qui avait manifestement anticipé cette réponse, abat alors sa carte maîtresse. Probablement informé par Léolio de la volonté de Kurapika de mettre la main sur les yeux du clan Kuruta, il lui déclare qu’il sait qui les a en sa possession. Il s’agit d’un prince héritier de Kakin qui fera lui-même le voyage. Après un moment de silence, Kurapika répond qu’il accepte finalement l’invitation de Léolio.

Kurapika utilise ses pouvoirs pour repérer tout éventuel complice de Beyond Netero. Il s’avère que l’un des membres du Zodiaque, Saiyû (le singe) leur cache quelque chose. 

Qu’est-ce que je suis heureux de retrouver Kurapika ! il avait une histoire vraiment forte avec sa famille et devait s’éloigner un moment des projecteurs pour se rapprocher de l’univers obscur de Hunter x Hunter. Ce n’était pas forcément un mal car nous avions toujours d’excellents traitements pour les personnages restants mais si nous considérons les quatre personnages ayant fait équipe à l’examen pour devenir Hunter comme le personnage principal, cela fait du bien de le retrouver. D’autant plus que son sang froid et ses capacités sont absolument essentielles pour aider l’association dans ce gros paquet de politique, de malice et de traitrise qui est un cocktail bien trop fort pour des personnes aussi droites. En effet, sans les fous de service, le Jûnishin perd un peu de sa superbe.

Les fous de service

Pendant ce temps, Jin décide de se rendre au quartier général de l’équipe de Beyond Netero. Il y provoque Parisuton et comprend que ce dernier est prêt à envoyer les Kimera Ants qu’il a récoltés et cachés détruire tout ce qui leur passera sous la main si les Zodiaques ne se rendent pas sur le Nouveau monde. Parisuton semble, comme d’habitude, jouer sa propre partition mais avec des objectifs demeurant nébuleux.

Et peut-être que les objectifs de ces deux personnages sont vraiment trop nébuleux. Je trouve palpitant et passionnant leurs interactions et ce qui les entourent et pourtant, je ne peux être totalement d’accord avec cet élément là. En effet, nous découvrons assez rapidement que Parisuton est le second de Beyond car il veut absolument que le monde Hunter se dirige vers le continent caché malgré les abominations qui s’y cachent. Il est même prêt à libérer quelques fourmis-chimères pour aider ses anciens alliés à faire leur choix. Fourmis-chimères qui venait d’ailleurs de ce fameux continent et qui représentait une menace bien plus légère que le reste de ce qu’on peut trouver là-bas. En voilà une bien belle façon de vendre le prochain arc. En attendant, Jin veut prendre la place de second, sans doute pour couper l’herbe sous le pied de Parisuton mais je trouve que l’ensemble est traité assez étrangement. Heureusement, je peux me rattraper sur la relation toute particulière entre les deux personnages puisqu’ils semblent impossible à allier car ils ont des idéaux trop éloignés alors qu’ils lisent l’un dans l’autre comme dans des livres ouverts vu qu’ils restent proches. C’est un cocktail particulier également. Celui que je trouve le plus passionnant mais le moins bien mis en place. Et encore une fois, j’ai hâte de voir où Togashi veut aller avec tout ceci.

Les princes

Les différents princes de l’empire de Kakin vont d’ailleurs profiter du voyage pour régler le problème de succession au trône.

Togashi est fort pour mettre en place vraiment énormément de choses puisque nous découvrons quelques petits princes qui semblent vraiment particuliers, destructeurs et malicieux. Ceux-ci seront encore une fois un nouvel obstacle au bon déroulé des objectifs de nos différents protagonistes mais servent également de moteur à Kurapika qui à aider l’association à se décider. C’est un peu comme si Togashi avait mis ne place quatre ou cinq grosses intrigues et qu’il avait décidé de toutes les régler en même temps. Pourquoi pas mais il va falloir faire attention au traitement de l’ensemble.

Points essentiels et conclusion

  • Il y a 200 ans, 5 royaumes ont interdit l’accès au continent caché ;
  • Les fourmis-chimères sont originaires du continent caché ;
  • C’est l’ultime objectif de Jin de voyager jusqu’au continent caché ;
  • Jin et Parisuton quittent le Jûnishin ;
  • Léolio et Kurapika entrent au Jûnishin ;
  • Gon réalise qu’il ne peut plus utiliser le Nen et décide de retourner sur son ile natale.

En somme, nous avons un petit arc narratif de transition qui ne fait pas les choses à moitié. Je pense que vu sa forme et la quantité absolument astronomique d’éléments qu’il met en place, il peut laisser une bonne quantité de lecteurs sur le bord de la route. Je suis en accord avec bien des éléments mis en place comme la présence de la politique, le confrontation directe entre le Jûnishin et le fils de leur ancien chef, ainsi que celle entre les deux électrons libres. Je prends volontiers ce qu’on a car cela me met l’eau à la bouche, mais sur le coup, je ne suis pas non plus totalement convaincu. Mon appréciation de ce petit arc dépendra donc de ce qui nous attend dans le suivant dont nous reparlerons très vite même si j’apprécie son rôle essentiel pour relancer les choses après l’arc des élections qui venait conclure bien des choses.


Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cet arc narratif et sur cet article car vous êtes mon essence. On se revoit très vite. D’ici là portez vous bien, faites vous plaisir, à Komorebientôt !

11 commentaires

    • Ah, selon le découpage que j’ai trouvé, cet arc est terminé. C’est celui d’après qui va du combat entre Kuroro et Hisoka au dernier chapitre sorti (il y a 25 mois) qui n’est pas prêt de se terminer.
      Qu’est-ce que c’est dommage !

      J’aime

      • Ah… pour moi il y a l’arc de l’élection et la fin de l’histoire de Gon et Kirua, et quand Beyond Netero arrive on passe dans celui en cours.
        Mais bon, je sais pas quel est le découpage « officiel », j’ai fait comme je le sentais.

        Aimé par 1 personne

      • J’aurais clairement fait un gros package à l’arrivée de Beyond également mais sur le wikia où j’ai cherché, il y a le découpage entre le moment où ce n’est pas encore sûr d’aller sur le continent pis le moment sur le bateau.
        Mais ça ne change pas grand chose car le reste arrive très prochainement.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s