Série #10 – Brooklyn Nine-Nine saison 6

Défi calendrier de l’Avent : Jour 15 sur 24

Bonjour, bonsoir à tous, c’est Komorebi. J’ai découvert récemment Brooklyn Nine-Nine saison 6 et j’ai envie d’en parler. N’hésitez pas à passer une petite tête dans les commentaires, qu’importe pourquoi d’ailleurs. Allez, on accélère tout ça et on lance cet article.


Qu’est-ce que c’est ?

Série : Brooklyn Nine-Nine
Pays d’origine : États-Unis
Chaîne d’origine : NBC
Diff. originale : 10 janvier 2019 – 16 mai 2019
Nb. d’épisodes : 18

Chronologie
⬅️ Saison 5
Saison 7 ➡️

A partir de cette saison, la série n’est plus diffusée sur la Fox mais NBC. La Fox a annulé la série le 10 mai 2018, et NBC a récupéré la série pour une sixième saison de treize épisodes, puis a commandé cinq épisodes supplémentaires.

Le capitaine Holt n’a pas obtenu le poste de commissaire de police et a été supplanté par John Kelly, un policier aux méthodes douteuses, qui ne se privera pas pour narguer Holt autant que possible. Désormais mariés, Jake et Amy poursuivent leur vie de couple et envisagent la suite.


Ce que je n’ai pas aimé :

  • Gina :

Je suis très mitigé par le personnage de Gina je dois bien l’avouer, même si je dois préciser que je ne suis pas un robinet. On ne la voit plus de la saison pour une raison propre à l’actrice et celle-ci avait une très belle fin dans la saison précédente donc cela ne me dérange pas spécialement de ne plus la voir. Et pourtant, comme elle fait partie de l’équipe, il y a forcément un épisode cette saison avec elle. Et comme je ne l’attendais pas, et que je trouve qu’il détonne fortement avec le reste de la saison vu la personnalité fantasque de ce personnage, je ne suis pas convaincu. Je ne suis pas vraiment contre ce personnage ou cet épisode mais par rapport au plaisir que j’ai ressenti devant tous les autres épisodes de cette nouvelle saison. Je ne saurai même pas vraiment vous dire pourquoi en plus, juste qu’il est léger, qu’il est à part, qu’il met en avant des personnages différents. Mais il y avait plus ou moins une idée semblable avec un épisode réservé à Hitchcock et Scully mais je l’ai trouvé excellent celui-ci. Mon soucis vient donc de Gina ou du fait que cet épisode est juste moins à mon goût. Et puis, comme il faut bien trouver un point faible, le sort tomba sur la plus folle.


Ce que j’ai aimé :

  • La récupération qui fait vraiment du bien :

Oh c’est dingue. Pour une fois, je vais me répéter de manière intelligente et d’un article à l’autre plutôt que de le faire pour m’amuser au sein d’un même article. En effet, au début de ce joli calendrier de l’avent, je vous parlais du fait qu’avoir dépassé les cents épisodes me faisait peur sur la longévité de la série car certains épisodes commençaient à être un peu en dessous. En même temps, pour sortir un gros nombre d’épisodes, il faut soit partir encore plus loin dans certains délire quitte à aller trop loin et a laisser des gens sur le bord de la route, soit commencer à répéter certaines choses quitte à ennuyer un peu et à laisser certaines personnes sur le bord de la route. Mais à partir de cette sixième saison, la série a été rachetée et est donc chapotée par un autre groupe audiovisuel. Et j’aime beaucoup cette idée d’avoir un peu de sang neuf dans l’équipe car cela permet d’avoir une nouvelle vision de l’équipe du nine-nine et des personnages secondaires. Je trouve que tout est très bien utilisé, sauf Gina, et permet dix-sept épisodes très réussis et très nouveaux. Et l’humour est donc top moumoute à nouveau.

  • Oh le fil rouge :

Oh le fil rouge ! Qu’est-ce que j’aime les fils rouges dans les séries humoristiques. Ou au moins les éléments qui survivent d’un épisode à l’autre donnant une cohérence globale à ce qu’on regarde et c’est tout ce qu’il a y de plus agréable pour ma petite personne. Et celui-ci, jouant sur les mensonges, sur l’espionnage et sur la suicide squad pour faire tomber un chef véreux, c’est tout ce qu’il y a de plus excellent. Et ce qui est agréable, c’est que cela prend vraiment toute la saison, l’emballant d’une réussite continue de jeu de dupes que je trouve toujours fort dans Brooklyn Nine-nine vu à quel point les plans et les personnages sont en même temps parfaitement bêtes et parfaitement intelligents. L’adversaire joue très bien son rôle de salaud sûr de lui et est bien surprenant dans ses moyens et dans ses plans. Mais surtout, c’est les deux épisodes finaux qui sont plus qu’excellents avec ce retour tellement bien utilisé d’anciens personnages qui ont, presque tous, un rôle important à jouer et pour cette conclusion qui n’est pas non plus toute blanche. Qu’est-ce que c’est bien écrit en plus d’être drôle et ça c’est bravo.

  • L’épisode d’Halloween qui exergue bien tout ça :

« Une réussite continue de jeu de dupes que je trouve toujours fort dans Brooklyn Nine-nine vu à quel point les plans et les personnages sont en même temps parfaitement bêtes et parfaitement intelligents », disais-je fut un temps. Et les épisodes d’Halloween sont vraiment le point d’orgue de tout ceci tant les personnages jouent même avec les spectateurs à force d’avoir des plans de plus en plus alambiqués, de plus en plus surprenants et avec un nombre d’étapes conséquent au possible. Dès la base de l’épisode j’ai été surpris et j’ai trouvé ça excellent car il n’y a aucun épisode qui s’appelle « le casse d’Halloween ». Donc quand cet épisode finit par se dévoiler, nous sommes tout aussi surpris que les personnages car tout fini par prendre sens avec un des plans d’un des membres de l’équipe. Et il y a toujours tellement d’idées dans cette série mais surtout dans ces épisodes spéciaux. Certes, l’épisode d’Halloween se démarque du reste de la saison comme celui sur Gina mais il marche vraiment 46184 fois plus. Quelle série humoristique quand même. Je pense qu’elle est devenue ma préférée de très loin même si « H » reste profondément ancrée dans mon cœur et même si un petit nouveau monte bien en puissance également. Un petit nouveau dont j’ai parlé de la saison un récemment et de la saison deux sans doute avant la fin de ce calendrier.


3 points positifs sur 4, soit :

15/20


Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire. J’espère que vous avez pris autant de plaisir à me lire que j’en ai pris à écrire. Portez vous bien, faites vous plaisir, à Komorebientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s