Cinéma #16 – Dune

Défi calendrier de l’Avent : Jour 16 sur 24

Bonjour, bonsoir à tous, c’est Komorebi. J’ai découvert récemment Dune et j’ai envie d’en parler. N’hésitez pas à passer une petite tête dans les commentaires, qu’importe pourquoi d’ailleurs. Allez, on accélère tout ça et on lance cet article.


Qu’est-ce que c’est ?

Réalisation : Denis Villeneuve
Scénario : Eric Roth, Jon Spaihts, Denis Villeneuve
Musique : Hans Zimmer
Acteurs principaux : Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac, Josh Brolin, Zendaya
Sociétés de production : Legendary Pictures
Pays d’origine : États-Unis, Canada
Genre : Science-fiction
Durée : 155 minutes
Sortie : 2021

Série Dune
Dune : Deuxième partie (2023)

Dune est adapté de la première partie du roman du même nom écrit par Frank Herbert et paru pour la première fois en 1965. Le livre, qui a donné lieu à une saga littéraire de science-fiction on ne peut plus riche, a déjà été adapté en 1984 par David Lynch, dans un film avec Kyle MacLachlan, Francesca Annis, Jürgen Prochnow et Sting. Compte tenu de son accueil glacial, le réalisateur a depuis renié ce long métrage, qui a néanmoins conservé quelques fans. « Dune » a également été exploité à la télévision, en deux séries : Dune (2000) et Les Enfants de Dune (2003).

Compte tenu de la complexité du roman, Denis Villeneuve a fait le choix de l’adapter en deux films. A noter que Dune est le troisième film de science-fiction du réalisateur, après Premier contact (2016) et Blade Runner 2049 (2017). Grand fan du roman, il a voulu gagner en expérience dans la SF avec ces deux films pour pouvoir ensuite s’atteler à Dune.

L’histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s’il veut préserver l’avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l’univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de décupler la puissance de l’humanité. Tandis que des forces maléfiques se disputent le contrôle de cette planète, seuls ceux qui parviennent à dominer leur peur pourront survivre…


Ce que je n’ai pas aimé :

  • La trahison :

Je ne m’attendais pas spécialement à avoir un sentiment des plus positifs après avoir visionné ce long-métrage mais hormis deux points très légers, je n’ai rien à redire à celui-ci. Par contre, ce qui ne marche pas, ne marche vraiment mais alors vraiment pas. Je pense ici surtout à la trahison du film qui mène à un point de bascule extrêmement important d’un début intéressant mais avec peu de conséquences à une fin passionnante et plein de de conséquences. Et je trouve ça tellement dommage que ce point de bascule important soit basé juste sur une trahison classique qui sort de nulle part à cause de menaces sur une famille. C’est beaucoup trop classique et ça n’a malheureusement aucune chance de réussir pour personne donc les tenants et les aboutissants de ça ne me convaincs pas du tout. Et surtout, je pense que ce n’était vraiment pas nécessaire pour faire rentrer les adversaires des Atréides et pour montrer qu’ils étaient vraiment supérieurs à nos héros. Effectivement, se faire trahir de l’intérieur fait encore plus mal que d’être juste surpassé par ses adversaires, mais le traitement est assez étrange puisque le traitre apporte autant les problèmes que les solutions et ne s’en sort pas aussi bien qu’il l’aurait voulu. Ah que je ne suis pas convaincu par ce point.

  • La fin un peu abrupte :

Dès le départ et l’écran avec le titre du film, nous savons que ce long-métrage n’est que la première partie d’une aventure un peu plus longue. Et pourtant, alors que j’attendais la fin au détour de chaque dune tant il y avait de moments possibles pour couper le film afin d’en faire un film marchant parfaitement tout seul et donnant quand même envie de voir la suite, je suis quand même resté sur ma fin avec les éléments qui ont été choisi pour servir de conclusion. En effet, nous arrivons enfin au moment où Paul se dévoile un peu plus, au moment ou les nombreux flashs du futur de celui-ci vont pouvoir prendre sens, mais également au moment où les personnages ne font que marcher, et là le film se coupe. Et je trouve ça vraiment dommage de terminer sur un élément aussi anti climatique alors que le long-métrage était excellent jusque là et possédait nombre de moments qui auraient pu faire une bien meilleure conclusion. Là par exemple, ce qui me semble être le départ de Dune partie 2 ne me fait pas plus envie que ça alors que j’ai quand même vraiment extrêmement envie de le voir. Je suis donc perturbé à nouveau et la fin n’est pas un élément qui doit perturber.


Ce que j’ai aimé :

  • Timothée Chalamet est Paul Atréides :

Pour le rôle de Paul Atréides, Denis Villeneuve n’envisageait personne d’autre que Timothée Chalamet : « Le choix de Timothée Chalamet s’est révélé très simple : il n’y a pas eu de casting ! Je n’envisageais que Timothée. Je n’avais pas de plan B. Autrement dit, je tournais Dune avec Timothée Chalamet, un point c’est tout. (…) C’est un immense acteur, fascinant et merveilleux. Pour porter un tel film sur ses épaules, il faut avoir un acteur d’une grande force, et Timothée possède plusieurs qualités qui m’ont poussé à lui confier le rôle. ». C’est une citation sur laquelle j’ai longuement hésité pendant toute la première partie du film. Il est certes fascinant ce Timothée mais je ne le sentais pas vraiment à sa place. Par contre, à partir de la deuxième partie, quand Paul se dévoile un peu plus et que son côté taciturne et particulier prend plus de sens, je vois vraiment à quel point Timothée est Paul, à quel point le personnage et l’acteur vont vraiment bien ensemble. Et une fois ceci compris, je me dit que c’était parfaitement normal que je sois perturbé par Timothée dans un premier temps vu que Paul est perturbant à être totalement éloigné de tout ce qui compose son univers, à être surtout victime de ce qu’il se passe, à essayer de comprendre sa place, ses visions ou ses pouvoirs.

  • La famille Atréides et l’empereur :

Autant la place de Paul Atréides m’a perturbé, en partie à cause de la présence de Timothée Chalamet comme je vous l’ai expliqué, autant celle de sa famille m’a tout de suite convaincu et m’a beaucoup plu. J’apprécie grandement l’idée d’arriver dans une zone à surveiller car elle est à la fois extrêmement dangereuse par elle-même et par ceux qui l’habitent et qu’elle est à la fois merveilleuse pour l’univers entier par ce qu’elle contient. Celle-ci était déjà surveillée par une force différente mais l’empereur a décidé de faire partir cette force et de choisir lui même la famille ou le clan qui va s’occuper de cette planète. Je trouve ça intéressant de suivre une famille qui a un rôle aussi important, une famille qui découvre deux mythologies en même temps, que ce soit celle des habitants de cette planète ou celle des anciens occupants. Cependant, certains ont mal pris de se faire virer d’ici ou de perdre des possessions sur leurs propres terres donc ce que j’ai préféré, c’est que l’empereur a placé les Atréides volontairement dans une situation des plus compliquées. Ainsi, hormis pour le coup de la trahison qui me révulse toujours autant, tout ce qui touche à ce triangle de force entre les trois peuples me plait vraiment énormément.

  • De la belle science-fiction :

Je ne doit pas être spécialement fan de science-fiction vu que je n’ai pas spécialement envie d’en regarder beaucoup. Et comme ça, je n’ai pas spécialement de nombreux noms à donner. En soit il y a star wars, passengers, premier contact, seven sisters, valérian que j’aime sans plus. Il y a blade runner, life et blade runner 2049 qui ne me plaise pas. Ready Player One, alita battle angel et Tenet que j’aime bien. Je pense que nous avons assez d’exemples comme ça. Je ne suis donc pas forcément emballé par ce genre là de la science-fiction, le space opéra plus ou moins, celui qui vient en premier en tête quand on pense à science-fiction car le sujet est extrêmement vaste sinon. Et bordel de nouilles, qu’est-ce que c’était bien là. On ne voit que très peu de choses différentes puisque nous sommes presque constamment posés sur Dune mais qu’est-ce que c’était bon. Le côté des deux mythologies que j’ai déjà dévoilé tout à l’heure apporte un gros plus dans la découverte d’une simple planète. Trois d’ailleurs avec celle de la famille Atréides. Et même quatre en fait avec un élément que je vais soulever dans le point d’après. Mais je crois que le grandiose de ce film se mêle très bien à l’intimiste de sa toute petite histoire qui raconte beaucoup à l’intérieur et j’ai vraiment apprécié de m’éloigner de ce que je connaissais.

  • Le destin et la révélation des chemins :

Afin de rassembler tous les points précédents sous la même égide, je tiens à parler du destin et de la révélation des chemins. Comme je vous l’ai dit plus tôt, c’est grâce à ça que j’ai apprécié autant Paul que Timothée. J’apprécie beaucoup l’idée des visions dont nous n’avons ni temporalité, ni contexte, ni même véracité. Cela a déjà été vu et et un peu trop présent par moment mais ça me plait bien. Cette piste scénaristique est également présente par le peuple à qui a juré fidélité la mère de notre personnage principal, elle semble avoir un rôle vraiment mystique et c’est intriguant. Un côté intriguant qui glisse sur Paul vu les attentes qu’il y a autour de lui et les épreuves qu’ils lui font traverser pour le tester. J’apprécie beaucoup que certaines lignes de destin soient déjà écrites car c’est vraiment intéressant de découvrir comment on va les suivre ou de voir si certains peuvent s’en libérer. Et donc, si vous l’avez bien compris mon destin est d’achever ce calendrier de l’avent puis de ne pas savoir mon destin. Tandis que le votre est d’interagir avec cet article puis de vivre votre meilleure vie.


4 points positifs sur 6, soit :

13,33/20


Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire. J’espère que vous avez pris autant de plaisir à me lire que j’en ai pris à écrire. Portez vous bien, faites vous plaisir, à Komorebientôt !

4 commentaires

  1. Ayant lu le livre avant de voir le film, je n’avais pas forcément relevé le problème de la trahison… Mais maintenant que tu le soulignes, je ne peux qu’approuver ! Autant le livre amène ça très subtilement, révèle tous les enjeux qui se cachent derrière et donc explique ce positionnement très particulier du traitre, qui a des raisons de leurs nuire tout en ayant des raisons de leur venir en aide ; autant le film en dit très peu et laisse un effet très « meh » à cette trahison qui, du coup, manque d’impact ! Et surtout, dans le livre, un des gros enjeux de cette trahison se ressent sur les autres personnages, qui ont tous leurs théories sur l’identité du traitre et donc entraîne des personnages qui devraient être du même côté à s’opposer les uns aux autres. Là encore, on passe à côté, et c’est dommage !
    Quant à la fin abrupte, nous avons exactement le même ressenti là-dessus, c’est vraiment coupé au milieu de nulle part ^^’

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton passage et pour ton commentaire 🤍

      Je suis fortement intrigué par l’univers après avoir vu le film. Car hormis pour ces deux points j’ai été soufflé par tout le reste, vraiment. Donc je pense que me prendre le roman ne sera pas une mauvaise idée. Je pense quand même au moins attendre la deuxième partie de ce film. Mais vu que les deux points faibles semblent être beaucoup plus réussis selon ce que tu me dis, j’ai fortement envie de redécouvrir ça.

      Aimé par 1 personne

      • Même si je me suis attardée sur les points négatifs plutôt que positifs, j’ai aussi adoré le film ! Et je l’ai trouvé très fidèle à l’esprit du livre : il y a des nécessités d’adaptation, on ne peut pas tout mettre, mais l’ambiance générale est là. Donc je pense qu’à partir du moment où tu as aimé le film, il y a des chances que le livre te plaise aussi ^^

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s