La classe nature ou le lien éternel du premier au deux millième jour| The Quintessential Quintuplets tome 4

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Komorebi pour parler classe nature, appréhension de sentiments et lien éternel. Aujourd’hui au programme c’est le tome 4 de The Quintessential Quintuplets. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cette œuvre, j’en discuterai avec plaisir. Bref, qu’est-ce que c’est et qu’en ai-je pensé ? C’est parti !i

Page des Komoritiques de l’oeuvre


Negi Haruba
19/08/2020
Pika Edition

Fûtarô Uesugi, menacé de renvoi suite aux mauvais résultats  des quintuplées aux examens de mi-semestre,  se voit sauver la mise par Nino qui réussit à embobiner  son père avec une interprétation très “spéciale”  des notes qu’elles ont obtenues. Touché, le jeune professeur  est plus que jamais déterminé à aider les jumelles à  s’améliorer. Mais ce sera après la classe nature de trois  jours qui vient de commencer et promet d’être animée !

Synopsis

Mon avis : The Quintessential Quintuplets m’avait absolument submergé par toutes ses bonnes idées dans mon article sur les deux premiers tomes. Le troisième était dans la droite lignée des précédents mais était un peu en dessous puisque l’effet de surprise était passé. Par contre, il apportait une variable très appéciable par le fait que les sœurs peuvent échanger leur rôle. Mais bref, partons vite parler de ce volume 4 sinon la classe nature commencera sans nous.

Nous allons parler de ce volume soeur par soeur histoire de ne pas du tout respecter son découpage sur trois jours. Et donc, commençons par l’ainéé, Ichika. Celle-ci a le droit a plusieurs très bons éléments comme le fait que sa carrière commence un peu à prendre et donc à empiéter très fortement sur ses études. Je trouve ça intéressant d’avoir un réel développement de la thématique qui consiste à mettre en parallèle une passion et les études. Ensuite, celle-ci a une rivalité plutôt forte avec Miku à cause de le danse autour du feu de camp qui est censée sceller d’énormes promesses. J’ai particulièrement apprécié le fait qu’elle essaye de se persuader de n’avoir aucun sentiment dans ce passage extrêmement chaleureux où les personnages ont pris un coup de froid.

Si on suit un tant soit peu la logique, nous arrivons à ma deuxième quintuplée préférée, Nino. Celle-ci n’a pas grandement d’interactions avec Fûtarô puisqu’elle était mise en avant dans le volume précédent avec Itsuki. Et pourtant, elle posséde un départ d’intrigue qui peut être vraiment intéressante. Le quiproquo quant à l’identité de Fûtarô jeune continue et s’aggrave enore plus. Je me demande vraiment comment ils vont faire pour régler cette intrigue tous les deux.

Ensuite, nous concluons cette première volée de paragraphes en parlant de ma quintuplée préférée, Miku. Celle-ci passe tout le volume a être plutôt distante puisqu’elle se demande tout du long si elle veut vraiment laisser Ichika danser avec Fûtarô. Encore une fois, nous avons un passage à deux, comme pour toutes les soeurs, vraiment chaleureux alors qu’il se passe dans un igloo. Mais surtout, j’appprécie plus que tout que Miku prenne enfin conscience de ses sentients et soit prête à les mettre en avant qu’importe ce qui arrivera pour ses soeurs. C’est passionnant !

Nous avons passé le majeur et nous voilà donc dorénavant face à Yotsuba. Celle-ci est toujours là pour Fûtarô, prête à l’aider à la moindre occasion et permettant de fournir de l’énergie facilement aux personnages qui en manque. Par contre, je suis vraiment perdu quant au fait que je ne lui trouve que peu d’éléments concrets sur les deux derniers volumes alors que toutes ses sœurs ont été bien mises en avant. Pourquoi pas apporter un soutien depuis l’intérieur des quintuplées mais me voilà perturbé.

Enfin, nous arrivons au bout de cette jolie petite famille Nakano ! Veuillez acueilllir comme il se doit la petite dernière : Itsuki. Celle-ci fonctionne surtout dans le passage du ski puisqu’il met enfin en exergue les bonnes idées qui peuvent découler du changement d’identité entre soeurs. Et finalement, leur disussion finale, avant que Fûtarô ne s’écroule, est plutôt touchante et vient bien conclure le passage soeur par soeur qu’aura effectué tant bien que mal Fûtarô au cours de cette classe nature.

Et evidemmment, comment parler d’un tome de The Quintessential Quintuplets sans mentionner son personnage principal. Parcequ’il n’y a pas de raison que les soeurs soient les seules à changer, à devenir meilleures. En effet, Fûtarô, à force de malchances ou de réelles bourdes finit par susciter une belle palette d’émotions pour les différentes soeurs. Et pour une fois, sans en saisir une partie immense pour l’instant, il essaye quand même de voir sa côte de popularité rester positive. Et pas uniquement pour s’assurer qu’elles suivent ses cours. Enfin, Haruba est doué pour recréer du supsens sur quelque chose qui en avait déjà. C’est-à-dire qu’il montre bien que tenir la main d’une fille au feu de camp mène au mariage comme on le voit avec un voyou. Et justement, Fûtarô finit par voir sa main tenue par absolument toutes les soeurs Nakano, quel suspens !

En somme, il s’agit d’un tome centré sur la classe naure qui est vraiment très très douce et qui apporte des grands départs de changements chez presque tous les personnages. En même temps, avec autant de tête à tête, il ne pouvait en être autrement. Je me demande jusqu’où Haruba poussera ses idées sur les changement d’identité mais l’humanité et la bonne humeur qui découle sans faille de cette lecture me font fondre. C’est frais et vraiment intelligent.

Note : 4 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article et à me partager tout ça, ça m’aidera beaucoup. On se revoit très vite. Merci à tous, c’était Komorebi !

6 commentaires

    • Je suis content car c’est une des œuvres qui change le plus de mes oeuvres habituelles mais qui m’apporte plus de frissons de shonen en même temps.
      Le dessin est magnifique effectivement même si je ne parle que très rarement de ce côté là puisque je ne le maîtrise que trop peu !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s