Un grand combat ou quelque chose de précieux | Demon Slayer tome 10

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Komorebi pour parler combat longuet, pilier, personnages principaux et démons. Aujourd’hui au programme c’est le dizième tome de Demon slayer. Et oui, déjà 10 volumes, quel rythme de dingue. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cette œuvre, j’en discuterai avec plaisir. Bref, qu’est-ce que c’est et qu’en ai-je pensé ? C’est parti !

Page des Komoritiques de l’oeuvre


Le démon qui semait la terreur dans le quartier des plaisirs de Yoshiwara n’est autre que Daki ! Après avoir fusionné avec son obi, qui renfermait déjà une partie de son pouvoir, la sixième lune supérieure est plus puissante que jamais. Quand elle attaque Tanjiro, ce dernier tente de faire face en utilisant la danse du dieu du feu. Cependant, les efforts de notre héros sont tels qu’il est sur le point de défaillir. Pour le protéger, Nezuko et Uzui prennent alors la relève mais le combat tourne rapidement au cauchemar…

Synopsis

Mon avis : Après le tome 8 qui était merveilleux pour son traitement du deuil. Le tome 9 a lancé une intrigue mystérieuse qui m’a bien plus pour son univers typiquement japonais, encore plus que d’habitude. Évidemment, il me manquait un peu de développement de personnages mais celui-ci est censé arriver après. Je trouve ça drôle cette propension à faire ça étape par étape. Bref, que vaut ce tome 10 ? M’apporte t’il les développements de personnages qu’il me manquait plus tôt ?

Et c’est le moment où je plonge de plus en plus dans le doute puisque le tome est composé exclusivement d’affrontements. Je parlais en introduction du fait que les parties d’un arc étaient vraiment trop rangées et séparées. Alors avoir un tome entier de duels alors que ce n’est certainement pas souvent la partie que je préfère m’a fait me questionner très fort. Pourtant, le tome m’a laissé une très bonne impression. En même temps, il ne laisse clairement pas ses personnages sur le bord de la route, ni ses beaux messages.

Commencons bien évidemment par le personnage principal de l’oeuvre qui est également l’égérie de ce volume : Tanjiro Kamado ! Celui-ci permet de remetttre en exergue les différences entre humains et démons. C’est-à-dire que grâce à la colère, il arrive à se surpassser plus que jamais et à presque créer de la peur chez son adversaire. Mais évidemment, les hommes doivent faire face à deux limites. Ainsi, nous assistons encore une fois impuissants à la vacuité de ces affrontements mais également à leur ultime nécessité. Et même dans la suite, Tanjiro n’est pas en reste puisque bien qu’inférieur à ses alliés et à ses adversaires, il reste présent et prêt à aider.

Ensuite, après avoir parlé du frère Kamado, il est l’heure de s’intéresser à sa soeur. Et pour une fois qu’on peut le faire, je vais en profiter. C’est clairement elle qui m’offre la partie du combat qui m’a le plus époustouflé. Et après avoir vu la différence entre humains et démons grâce à son frère, il est important de voir la différence entre les différents niveaux de démons également. J’aime beaucoup le fait d’apprendre que Nezuko est toujours prête à aider les autres même en metant une partie d’elle en danger. Et ici, pour protéger son frère, la voilà prête à perdre son humanité. C’est passionnant ! Et j’aime beaucoup la méthode qu’à Tanjiro pour la faire revenir à la normale qui montre vraiment à quel point c’est encore une petite fille et à quel point elle est attachée à sa famille.

Nous voilà maintenant face à Uzui qui est enfin devenu attachant pour moi. Celui-ci s’accroche donc aux valeurs Shinobi tout en étant très à l’écard de sa famille qui les lui a appris. Surtout, jaime beaucoup son côté indépendant et le fait qu’il essaye de gérer toutes les situations tout seul. Et surtout, le fait d’affonter un ennemi utilisant du poison permet de mettre facilement en avant des valeurs telles que l’héroïsme ou le sacrifice pour les autres. Enfin, en plus de son humour, j’appréce sa propension à faire passer la vie de ses épouses avant tout le reste et sa vie en toute dernière. Les piliers sont de sacrés humains quand même.

Enfin, en tant que derniers personnages que je tiens à mentionner dans cette fiche de lecture, je vous demande de faire une ovation pour les sixièmes lunes supérieures. Évidemment, le parallèle qu’on peut faire avec ces nouveaux antagonistes et les personnages de Tanjiro et de Nezuko est frappant. L’idée d’avoir des frères et sœurs aussi proches avec un des deux qui n’a pas vraiment l’air fait pour vivre dans sa société. Ce n’est pas encore appuyé mais je pense que ça prendre du sens vers leur fin. En attendant, ils nous ont offert de jolies passes d’armes et j’apprécie le fait de les voir se battre en attaques combinées. Et surtout, ce qu’ils racontent sur la beauté et sur leur vision de la vie sont toujours des éléments qui me plaisent très fort dans ces tomes de Demon Slayer.

Et du coup, c’est maintenant que j’appuie un peu plus sur la façon étrange qu’à Gotouge de découper son scénario. La dernière fois, l’ambiance et l’enquête étaient reussis mais il n’y avait pas grand-chose d’autre. Et là, on a le droit à quelques combats qui fonctionnent bien parmis tout ceux qu’on nous présente et à de beaux développements de personnages. Il ne reste plus qu’à achever cet arc en arrivant à mélanger les qualités des deux derniers volumes pour qu’il soit vraiment un arc sur lequel on peut compter.

En Somme, le tome 10 de Demon Slayer m’a agréablement surpris parcequ’il m’a intéressé tout en proposant un affrontement s’étalant sur tout le volume. Mais en même temps, les personnages et les propos ont vraiment bien fonctionné. Je commence évidemment à soulever quelques soucis de construction parceque les qualités restent les mêmes. Mais évidemment, Demon Slayer reste une œuvre sur laquelle je peux compter depuis au moins 6 volumes.

Note : 4.5 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article et à me partager tout ça, ça m’aidera beaucoup. On se revoit très vite. Merci à tous, c’était Komorebi !

11 commentaires

  1. Je vais être honnête, de mon côté je pense que je vais arrêter d’acheter la serie.
    Je me suis copieusement ennuyé durant les tomes 9 et 10 et je doute que ça change avec le suivant.

    Je trouve les personnages de moins en moins intéressants, seuls Tanjiro et Nezuko trouvent grâce à mes yeux.
    Je trouve l’esthétique des combats totalement quelconque au fil qu’on avance dans le récit, et surtout, c’est beaucoup trop long, avec trop peu d’intrigues et trop peu de développements d’univers. J’ai vraiment l’impression qu’on est parti pour avoir le schéma jusqu’à la fin du « on cherche une lune, bagarre, on la zigouille, au suivant »

    Bref, javais beaucoup accroché au début mais là je doute sérieusement…

    Mais ça me fait plaisir que tu y trouves ton compte hein.

    Aimé par 1 personne

    • C’est sur que les variations vont être plutôt minime maintenant que tout le plan a été mis en place.

      Et pour l’instant, ça me va très bien car même en perdant de nombreuses qualités de l’arc du train, j’arrive à trouver des éléments qui me plaisent comme l’ambiance par exemple.

      Et pour que je suis positif sur un tome centré uniquement sur un combat, il faut que j’ai bien réussi à m’attacher à la série.

      On se rapproche très fort de la moitié de l’oeuvre et je reste dedans même si certain personnages mériteraient déjà plus !

      J’aime

      • Comme je l’ai dit, c’est OK si ça plaît à d’autres, et je ne me poserai jamais comme une référence, sauf pour moi-même car je suis moi dans ma tête et du coup je suis en général d’accord avec moi et mon avis m’importe 😆

        Du coup je suis ravi pour toi que tu accroches toujours, mais je souhaiter faire part de mon ressenti en espérant qu’il soit bienvenu (mais je pense que tu acceptes ma voix même si elle est dissonante, j’ai confiance en toi sur ce point 😉).

        De mon côté je crois aussi que je commence à avoir une petite lassitude vis à vis des nekketsu classiques dans leur approche, du coup ça n’aide pas forcément pour Demon Slayer.

        Aimé par 1 personne

      • « En général d’accord avec moi » 😂

        C’est avec plaisir que je récupère ton avis puisque c’est un des éléments que je recherche en écrivant (pas nécessairement ton avis en particulier, mais celui de mes lecteurs, tu m’a compris 👀). Et c’est justement ces nuances et avis dissonants qui sont beau jeu avec les mangas !

        Je n’en suis pas lassé alors que j’en lis depuis 7-8 ans vraiment très souvent mais je prends beaucoup plus de plaisir à découvrir des œuvres qui sortent des sentiers battus.

        J’aime

  2. J’ai bien aimé ce tome, même si c’est concentré en combats et que le charme des premiers tomes disparaît un peu
    J’ai bien apprécié le duo de lunes, ça fait un peu effet miroir avec Tanjiro et Nezuko. Le fait qu’on ait enfin vu Nezuko en action m’a bien plu aussi, j’avais peur qu’elle reste un peu trop « couvée », mais au final sa partie démon est assez terrifiante

    Aimé par 1 personne

    • Je suis impressionné d’avoir autant apprécié un volume centré principalement sur un affrontement.
      J’ai toujours le charme des premiers tomes mais ce qui m’a le plus manqué, c’était l’ambiance enquête du tome 9.
      Et effectivement, l’idée de fratries adversaires fait totalement un effet miroir qui est totalement à l’honneur de Nezuko.

      J’aime

  3. Encore un tome riche en combat, c’est plaisant à lire, mais pas autant que le début de série. On rentre dans une ligne de shonen classique. Des combats, des power-up, nouveaux méchants, etc.

    Mais j’ai bien apprécie le développement de Nezuko. Elle n’est plus « le petit démon inoffensif » et libère sa nature de démon qui prend le pas sur le coté humain. Heureusement que Tanjiro était là

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s