Achats/ Lectures Mangas Février 2021

Bonjour, bonsoir à tous, c’est Komorebi. On se retrouve pour un nouvel article. Petit florilège d’avis en vrac avec l’unique partie des achats et lectures mangas de février 2021. Je ne prends pas plus de temps et c’est parti !


Oh, bien sûr. Toujours aussi doux et réussi cette histoire et ces personnages. Les choses ont commencé à changer avec ce nouveau logement afin de pouvoir garder Futaro. Ce changement met totalement Ichika en avant, c’est donc en accord avec la couverture ! En effet, celle-ci fait des efforts pour les cours, pour son travail et pour son rôle de grande sœur sans jamais se plaindre de rien et c’est un vrai plaisir à voir.

Après, nous avons une confrontation rapide avec le père qui n’a que la raison en tête. En effet, celui-ci propose quelque chose qui devrait apporter des bonnes notes directement alors que les filles savent que ce qu’elles font leur permettra d’obtenir de l’indépendance et une autre forme d’intelligence. Une autre forme qui finira par influencer positivement les résultats d’ailleurs. Comme le montrent les résultats de fin

Et justement, cette partie sur les résultats concluant cette année et une nouvelle période se fait en 5 chapitres avec un focus sur les raisons qui poussent les filles à se dépasser. Nous avons un jeu sur le temps qui permet de comprendre certains éléments avec les autres histoires, ce que je trouve réussi et passionnant. Et surtout, en dehors des résultats qui se sont bien améliorés, ce sont surtout les sentiments humains qui se développent et qui se dévoilent. Promettant ainsi une deuxième moitié aux petits oignons.


Mais oui, c’est exactement ce que j’attendais pour la fin du voyage aux côtés des sept félons légendaires les plus agréables. L’histoire final a un propos bien intéressant entre le chaos, la relation entre Merlin et Arthur et la relation entre Merlin et les autres sins. Je suis très fier de Gowther qui maîtrise vraiment bien les sentiments maintenant et qui permet au groupe d’apporter à nouveau leur soutien à la sorcière en justifiant un peu plus ces actions.

Il y a également deux très bonnes surprises. Je pense ici à l’apparition de l’antagoniste final qui surprend tout autant par son identité que par la case où il apparaît. Et je pense aussi à la fin basé sur la solitude et sur le coeur remplit.

Nous avons ensuite trois chapitres très doux pour l’épilogue puisque nous pouvons suivre les derniers mouvements de nombreux protagonistes dont certains qui avaient disparus des radars depuis longtemps. Nous voyons la naissance ou la transformation de trois nations. Et une très belle ouverture vers une suite qui s’étendra à l’infini.

Un an intradiégétique, top 1 dans ma collec pendant quelques temps. Clap de fin d’une bien belle aventure.


Alors comment dire ? Vigilante me plaisait vraiment même lors des moments paraissant plus insignifiants mais qui faisait sa spécificité. Alors avoir des passages qui forcent autant les personnages à agir, c’est magnifique.

On ressent parfaitement la détresse de Pop☆Step dans ses passages absolument déchirants. C’est vraiment plaisant de voir les différentes perspectives en face d’elle, surtout en comparaison avec sa route actuelle. Heureusement, Koychi est une personne à la bonté inébranlable, un authentique héros.

Et je prends volontiers les personnages secondaires comme le héros très doux et très triste qu’est Compass Kid, la bande de voyoux qui aide Koychi et Knuckle Duster. Et encore une fois, les anciens portraits des personnages connus fonctionnent vraiment.


Je trouve compliqué d’estimer à quel moment le scénario se lance vraiment. Était-ce dès la fin du premier arc ? À l’arrivée de Tsugumi ? Après l’arc avec le sabre ? On est encore dans le prologue ? En effet, malgré la multiplication de personnages et d’intrigues bienvenue, je n’arrive pas à sentir une réelle avancée.

Pourtant, le potentiel est bel et bien là avec une grosse avancée dans la quête et dans la recherche d’identité de Kojiro. On découvre bien des personnages puissants faisant partis de différents clans et ayant leurs propres objectifs ainsi qu’une princesse qui pourrait devenir une bonne allié.

Je retiens également la présentation en ombre du groupe obsidienne qui peut être impactant comme tous les grands groupes. J’ai hâte de voir comment Musashi va faire pour se démarquer dans son équipe, ce qui sera nécessaire pour avancer la quête de son ami.

On ne s’ennuie pas, il y a beaucoup de bonnes choses mais il manque la petite flamme, qui n’est plus très loin.


Je trouvais le précédent volume un peu simple en tant que conclusion de toutes les intrigues des démons. D’autant plus avec le fait que les humains étaient sans doute les moins agréables à suivre. Et on a un rattrapage bien sympathique ici.

En effet, on passe un temps important à traiter du boss puisqu’il ne se rappelle qu’à la toute fin du volume que les humains sont faibles mais que c’est ensemble qu’ils ont de la force. J’apprécie grandement le fait qu’on brise enfin le masque qu’il a depuis son retour et qu’on soulage un peu son fardeau. L’idée n’étant pas de lui pardonner mais de le sauver, cela fonctionne bien.

Nous avons ensuite la vraie conclusion pour les démons avec un nouveau round avec la reine. Sonju et Mujika jouent parfaitement leur rôle et tout est (un peu trop ?) bien huilé. Et finalement, la victoire se fait par le propos du manga lui-même est c’est génial. Et nous voilà maintenant au rebondissement final avec un ennemi bien malin qui se libère de ses poids également.

J’ai hâte.


Oh, un autre manga que je peux qualifier de différent, au même titre que The Quintessential Quintuplets. Je trouve SxF à peine moins bon pour l’instant même s’il y a déjà des moments bien mémorables.

L’humour est toujours extrêmement présent par les situations plutôt cocasses et par les non dits que l’on connait totalement. Mais surtout grâce à la meme Lady sur pattes, Anya. Ses mimiques me tuent de rire, tout comme sa volonté de bien faire avec tout le monde et sa façon de cacher ses pouvoirs.

Le point faible venait de Yor qui manquait vraiment de profondeur. Et on a un peu réparé ça avec le chapitre bonus centré sur sa fesse mais surtout avec son frère. En effet, cette relation est essentielle dans le caractère de Yor et elle apporte déjà et va apporter des situations excellentes. Tout comme le chien qui se rapproche grâce aux efforts d’Anya.

Une bonne ambiance essentielle dans des lectures qui se durcissent autour.


Bon, Dr. Stone est parti sur un arc narratif insulaire depuis moins de 2 tomes. Et j’étais bien content de changer le contexte pour espérer une véritable épopée scientifique. On a un peu de mieux et de grands moments d’aventure dans celui-ci mais le côté totalement rpg de l’apparition des problèmes et de la façon de les régler me perturbe toujours.

Je souhaite mettre en avant la scène de la plongée qui est bien réfléchie et qui est assez surprenante dans son déroulé car la feuille de route n’est pas très fonctionnelle. Nous avons ensuite une réussite avec Ginro qui se rapproche très fortement des mystères de cette île même si le coup du second égoïste est un peu convenu. Les conséquences sont terribles et le personnage atteint un très bon point mais il y a maintenant un remède miracle dans l’oeuvre donc la pression retombe rapidement.

La faute à un humour qui est bien trop présent et qui ne fonctionne donc pas tout le temps. Heureusement, je retiens également le personnage de Mozu car il ajoute beaucoup de reliefs à cette île avec quelques objectifs divergents et une pensée nouvelle.

J’ai quand même hâte de voir la bataille décisive la prochaine maintenant que tout le puzzle est dévoilé.


Quel plaisir d’attendre la fin de l’arc des elfes car je ne m’y retrouvais pas pour arriver sur cet arc qui commence tout aussi mal. Rien que cette idée d’avoir fait une ellipse d’une durée bien trop courte, sans dangers avant mais avec des échecs juste après me perturbe grandement.

Nous découvrons Vanica qui vient compléter la Triade Sombre et qui ne brille pas non plus par ses objectifs ou son caractère. En effet, la voilà juste insupportable et voulant tuer les faibles en laissant les démons prendre le monde. Et en faisant exploser ceux qu’elle a ressuscité parce que… c’est marrant je suppose. Heureusement Lolopechka et Noelle lui sont un peu liées et la rendent plus intéressante car elles sont réussis.

On suit l’autre groupe, qui fait face à Dante et on récupère quelques informations sur les pouvoirs démoniaques. On assiste encore à une démonstration de détermination de Yami et Asta même si le second finit par prendre conscience de sa faiblesse.

Après ces deux gros échecs, j’espère que les combats seront plus lisibles et qu’ils apporteront plus aux ennemis.


Voilà ma dernière sortie de Février et également le seul manga de sport que je lis. En même temps, c’est du Naoki Urasawa donc c’est bien réfléchi et bien complet.

Ce gros volume est presque entièrement consacré à deux compétitions en parallèle et tout comme le personnage de Yawara, je suis bien plus intrigué par le tournoi inter-lycées.

En même temps, entre une Yawara qui est plus intéressée par l’amour et par le tournoi de ses élèves et ce dit tournoi avec un absent remplacé par un grand blessé et une équipe au niveau incertain, lequel peut proposer le plus de rebondissements. Et pourtant, je pense que c’est le mélange des deux qui fonctionnent le mieux avec ce jeu sur le timing et sur les efforts du journaliste et de Yawara. Pendant ce temps, la rivalité continue son chemin et croise un nouveau membre de cette belle famille. Quel suspens !

À côté de ça, même si je suis plus touché par les élèves de Yawara qui sont vraiment déterminés, Yawara semble avoir intrigué au niveau mondial. Et qui dit niveau mondial, dit intérêt un peu plus grand pour ce sport pour notre jeune prodige. Evidemment, ce n’est pas simple d’avoir un match avec elle mais user de sa bonté permet d’offrir le premier vrai match avec Yawara dedans.

J’ai hâte de voir ce que va donner la montée en puissance du sport pour l’héroïne avec toutes les autres bonnes intrigues.


Voilà la fin de ce court article. Je ne sais pas ce qui arrive prochainement, car l’avenir est fait d’une multitude de chemins. J’espère quand même que ça vous aura intéressé. N’hésitez pas à me partager vos lectures et vos avis. On se revoit vite. D’ici là portez-vous, faites vous plaisir. À Komorebientôt !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s