Dernier match, éveil des Tao et première épreuve | Shaman King Star Edition tomes 4 et 5

[Case n°23 du Calendrier de l’Avent]

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Komorebi pour parler de contrôle d’esprit pour se battre, de l’éveil de la famille Tao, de la création d’une équipe et de la première épreuve. Aujourd’hui au programme c’est les quatrième et cinquième tome de la star Edition de Shaman King. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cette œuvre, j’en discuterai avec plaisir. Bref, qu’est-ce que c’est et qu’en ai-je pensé ? C’est parti !

Page des Komoritiques de l’oeuvre


Hiroyuki Takei
27 novembre 2020
Kana

L’heure de la troisième manche a sonné pour Yoh ! Cette rencontre tant attendue va conclure la phase de qualifications pour le tournoi du Shaman Fight. Ainsi, l’identité du dernier adversaire de Yoh est enfin dévoilée : que l’ultime combat commence !

Synopsis

Mon avis : Comme bien souvent, nous reprenons là où nous nous étions laissés. Yoh avait perdu un match car il s’était emporté puis avait gagné un match en gardant son sang-froid. Le voilà donc face à son ultime combat pour se qualifier, face à Ren Tao qu’il a déjà battu. Le chemin vers la victoire semble donc être tout tracé car les deux se sont améliorés mais notre protagoniste devrait toujours avoir le dessus. Pourtant, les chiffres semblent me faire mentir car Ren est Supérieur à Yoh dans absolument toutes les caractéristiques. Nous avons donc une passe d’armes plutôt correct permettant de montrer que l’âme de notre adversaire est beaucoup plus grande que celle que l’on connait. Pourtant, je n’arrive bizarrement à ressentir aucun stress alors qu’on nous fait bien comprendre que ce match est essentiel pour déterminer lequel des deux participera au Saman Fight.

Et en effet, j’avais bien raison de ne pas m’inquiéter car à la grand surprise de tout le monde, quand des adversaires s’affrontent avec leur âme, la force d’esprit compte bien plus que la puissance générale. Yoh l’a bien compris suite à la défaite dans son premier match et reste donc impassible au possible et arrive à mener Ren par le bout du nez en lui insufflant du doute petit à petit. En effet, chaque petite victoire de notre héros le mène à une facilité de plus en plus présente pour en décrocher une nouvelle pendant que rien ne le fait vaciller. Le propos est intéressant, surtout qu’il permet à Ren de se poser de grande questions sur la haine qui l’habite. Cette partie de l’affrontement était bien plus un plaisir pour moi que le reste même si le résultat était vraiment couru d’avance puisque l’auteur ne peut pas vraiment se passer d’une de ces fortes têtes pour la suite. Bref, un affrontement qui fonctionne même s’il est long à me convaincre.

Nous avons pris déjà une bonne partie du volume avec toute cette histoire et il ne reste plus beaucoup d’éléments à nous mettre sous la dent. Nous allons donc parler d’un événement tout simple. Celui-ci est une surprise pour nos protagonistes mais il ne le fut pas du tout pour moi puisqu’on avait déjà vu les prémices précèdents il me semble. En effet, Bokutou no Ryû est de retour sur le devant de la scène et est devenu un shaman depuis la dernière fois que nous l’avons vu. Celui-ci fait évidemment équipe avec Tokageroh, la petite fouine que nous avions déjà croisé. Nous voila donc, avec Horohro, face à un personnage purement positif et tourné en belle partie vers l’humour dans notre équipe. Je n’i pas grand-chose à dire de plus sur ça mais je suis contrent de ce retour.

Ce qu’il y a à retenir de ce volume est surtout l’évolution de Ren, bien qu’elle soit un peu rapide. Mais le voila qui a changé, qui a compris que la haine qu’il y avait dans son cœur à l’égard des humains à cause de sa famille le rendait bien plus faible qu’il ne le pensait. Ainsi, afin de se libérer d’un poids, d’atteindre une puissance plus élevé pour pouvoir surpasser Yoh et pour sauver sa sœur qui s’est fait punir pour avoir pris sa défense, le voilà faisant le trajet jusqu’en chine pour retrouver sa famille. J’apprécie vraiment la douceur de la scène dans le train qui montre vraiment à quel point il est perdu et qu’il a besoin de la chaleur humaine qui lui faisait tant défaut. Et pourtant, le petit se voit largement surpassé par son père, se voit mettre en cage et torturer pour une dizaine de jours. C’est très intéressant cette partie là.

Ainsi, son fantôme, qui est très content de le voir tenter de se libérer et avoir des amis pouvant le faire et le voir sourire, vient chercher nos héros pour leur demander de venir sauver Ren. Evidemment, comme ils ont vraiment largement le temps de s’occuper des autres avant le Shaman fight, les voila au secours de leur nouvel ami. Nous pouvons assister à de jolis affrontements de la part de Horohoro et de Ryû même si ça ne les construit pas vraiment. Et surtout, nous avons Yoh qui arrive devant Ren et qui le voit dans une situation qui n’est clairement pas à son avantage mais où il a absolument besoin de son ami.

En somme, nous avons un premier gros volume de ce paquet qui avance bien des choses puisqu’il conclut enfin les qualifications. La conclusion de ce troisième affrontement était couru d’avance mais le combat en lui-même a permis de montrer que la force de l’esprit est l’outil essentiel dans les combats de cette œuvre. En effet, ne pas se laisser porter par ses émotions est la clé de la réussite dans cet univers. Nous avons alors le retour d’un personnage et d’un fantôme sur le devant de la scène et je les prends volontiers vu la touche de légèreté qu’ils apportent. Une touche sympathique mais qui ne brise aucunement le mastodonte qu’est le développement de Ren Tao qui comprend qu’il doit arrêter d’être coincé dans la haine et qui part donc régler ses comptes avec sa famille. Je pense un peu à l’histoire de Kirua ainsi mais Ren a un beaucoup plus gros soucis personnel à régler. J’aime beaucoup.

😁


Hiroyuki Takei
27 novembre 2020
Kana

Arrivés en Chine, Yoh et ses amis parviennent à atteindre les geôles où sont enfermés Ren et sa sœur, Jun. Si leur libération s’est avérée plutôt facile, le chemin vers la sortie, lui, s’annonce semé d’embûches car En Tao est bien décidé à ne pas les laisser repartir vivants…

Synopsis

Mon avis : Je ne pense pas avoir réellement besoin de commencer par un rappel de la situation actuelle puisque nous retrouvons évidemment nos heros en train de libérer Ren et Jun au sous-sol du château des Tao. Nous commençons par suivre leur remontée, qui se fait par quelques affrontements qui ne sont pas des plus passionnants. Nous avons quand même le droit à une petite surprise parmis les morts qui les affrontent, qui fait clairement un sacré obstacle pour Horohoro et Ryû. Au vu de la personnalité, seul Pyron Lee pourrait le combattre mais il a été tué. À moins que tout soit vraiment prévisible comme d’habitude. Ou à moins que nous soyons pile à la limite entre une oeuvre beaucoup trop prévisible et une œuvre bien écrite qui est donc parfaitement fluide. Bref, ce n’est clairement pas le passage que je retiendrai de ce volume donc je ne vais pas plus m’y attarder.

Nous arrivons donc évidemment à l’affrontement contre En Tao, le patriarche de la famille Tao. Celui-ci est absolument monstrueux et paraît totalement intouchable. Au fur et à mesure des pages, nous en apprenons plus sur sa façon de se battre et nous découvrons enfin qui il est vraiment. Sa maîtrise de son âme et de l’énergie est juste dingue, je ne pensais pas voir un tel niveau aussi tôt et j’ai peur de voir jusqu’où ça va pouvoir aller. Je n’ai malheureusement pas grand-chose à dire sur cet affrontement puisque je n’ai absolument rien retenu des passes d’armes une fois le secret éventé. Vraiment, je ne suis même pas sur d’avoir compris comment ils ont pu le battre donc je ne peux vraiment pas en parler. Mais de toute façon, celui-ci est intéressant plus par la partie sur la famille Tao et la libération psychologique de Ren.

Évidemment, entre un affrontement pour libérer une famille, des amis ou une culture familiale et le début du Shaman Fight, nous avons le droit à un petit moment de calme. Comme les personnages sont enfin posés, nous pouvons voir que les deux plus rigolos sont quand même bien intégrés au petit groupe et semblent commencer à être des éléments importants même si Yoh reste évidemment le chef au vu de sa maîtrise de lui-même. Mais surtout, comme il n’y en a que pour lui actuellement, nous pouvons assister au fait que Ren prenne presque les rênes de sa famille puisque En s’enferme dans le mutisme et que la vision du petit jeune est bien plus éclairée puisqu’il comprend bien mieux l’importance des compléments d’âmes qu’apportent les amis. Enfin, nous avons un petit entraînement sans prétention avant de lancer les choses sérieuses du Shaman Fight.

Nous pouvons dorénavant assister au lancement de la première épreuve et à la découverte de quelques nouveaux candidats. Nous pouvons voir Hao, présent sur le dos du volume 17 de cette Star Edition et qui ressemble à la parfaite fusion de Yoh et Silva, ce qui est plutôt mystérieux et qui sera sans doute le sujet de quelques éléments futurs. L’épreuve commence et il s’agit d’un voyage en avion vers les états-unis puis d’un lâché dans le désert pour qu’ils essayent d’arriver à bon port das un délai de trois mois je crois. La forme est plutôt intéressante donc je prends volontiers. Mais c’est surtout les mystères que créent les nouveaux personnages qui me tient en haleine, tour comme le fait que Manta soit totalement laissé sur le bord de la route et que je me demande ce qu’il va lui arriver.

Voilà que notre petit groupe de quatre héros se retrouvent devant un personnage féminin. Un personnage qui est tout ce qu’il y a d’intéressant puisqu’il les met face à une machination puisque Silva semble avoir été vraiment agressif et violent il y a 300 ans. Ainsi, nos héros sont forcément partagés entre leurs rêves, dont nous ne connaissons pas encore tout, et la volonté de ne pas jouer le rôle de certaines personnes qui pourraient être négatives et meurtrières. Cela tombe bien car il font assez vite le point avec le fait que Silva n’y ai pas forcement pour grand-chose mais qu’il s’agit possiblement un peu plus d’une action de Hao qui est vraiment la grosse particularité de ce début d’arc narratif. Et pour mettre le dernier clou sur le cercueil de leur défaite, Horohoro annonce son rêve qui est vraiment simple au possible. Comme quoi, grâce en ses rêves est essentiel auiloirte l’importance qu’il peut sembler avoir pour les autres.

Enfin, nous découvrons encore un nouveau personnage. Celui-ci a également une forte dent envers le personnage de Hao, encore un. En effet, ses parents ont eu quelques légères difficultés à cause de ce personnage tout particulier. J’apprécie grandement le fait qu’il se refuse beaucoup de récupérer de laide car il se refuse de croire à de nouveaux sentiments amicaux envers lui. Cela prend sens avec l’évolution de Ren qui se retrouve un peu en lui et qui permet de créer plus facilement une cohésion d’équipe. Il n’y a pas de grandes montagnes russes mais cela se lit tout seul et pense très bien.

En somme, nous terminons ce petit paquet de deux volumes de cette édition de Shaman King par un réussite sans fioritures. En effet, Ren arrive à libérer tous les Tao grâce à ses amis en mettant à mal le secret de son père, En. Ensuite, nous avons un petit moment très doux d’adieux puisque le Shaman Fight commence et que sa première épreuve se déroule aux états-unis. Nous avons un personnage très mystérieux qui fait son apparition et qui est au centre de toutes les intrigues jusqu’à la fin. Nos héros sont face à un choix entre leur rêves et quelques secrets de la tribue Paches portés par ce Hao puis doivent accueillir un nouveau personnage porté par sa haine pour Hao. Pas de grosses erreurs ni de coups de génie, c’est bien agréable.

😁


Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article et à me partager tout ça, ça m’aidera beaucoup. On se revoit très vite. Merci à tous, c’était Komorebi !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s