Shiki VS. Drakkhen | Edens Zero tome 11

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Komorebi pour parler d’élément 4, de combats inintéressants au possible, de personnages insupportables et des bonnes idées qui se cachent au milieu. Aujourd’hui au programme c’est le onzième tome d’Edens Zero, le dernier consacré entièrement à la première partie de l’oeuvre. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cette œuvre, j’en discuterai avec plaisir. Bref, qu’est-ce que c’est et qu’en ai-je pensé ? C’est parti !

Page des Komoritiques de l’oeuvre


Hiro Mashima
04 novembre 2020
Pika Edition

Il faut changer l’avenir catastrophique qui s’annonce ! Armé des informations détenues par Rebecca, l’équipage de l’Edens Zero passe à l’action et attaque le Belial Gore.  Leur mission : libérer Laviria. Malheureusement, l’entrée  en scène d’un individu inattendu vient perturber leurs plans… Shiki et ses amis doivent par ailleurs affronter  les Element 4, mais aussi le terrible Drakkhen Joe !

Nos héros parviendront-ils à empêcher l’histoire de se répéter et de s’achever à nouveau par un drame ?!

Synopsis

Mon avis : Nous avons passé récemment les 10 tomes d’Edens Zero sans que je ne retrouve d’étincelles suffisantes pour relancer la flamme de mon intérêt pour le titre. Et pourtant, loin de l’abandonner, je me suis juste dit que je n’allais plus rien lui demander de plus que de me faire passer un bon moment quand même. Voilà que ce tome 11, qui nous amène à la limite de la première partie de l’oeuvre, est sorti il y a deux semaines. Vais-je au moins passer un bon moment ou l’équipage de l’Edens Zero est incapable de ça aussi ?

Et ce n’est pas le premier gros tiers du volume qui va me permettre d’être positif sur le fait d’avoir passé un bon moment. Je n’ai pas de soucis avec les œuvres centrées sur l’action et mettant vraiment au second plan les développements de personnages puisqu’elles ont le mérite de faire passer un moment agréable. Je pense ici à Jormungand par exemple dont j’ai parlé tout récemment juste ici. Sauf qu’ici, ça ne fonctionne pas du tout. Les quatre étoiles de l’Edens Zero affrontent les element 4 de Drakkhen Joe mais je n’ai rien ressenti du tout. Ces affrontements sont du vu et du revu, n’apportant rien aux personnages car il s’agit d’un affrontement bien simple sans réelles raisons et qu’ils n’ont rien à raconter ici. Entre un duel de sadomasochistes, un affrontement à distance où Harmit prend juste le contrôle de plusieurs armes, juste une discussion et un duel de vents insensés, on est à bonne école. Et ce n’est pas ce que ça raconte sur le robot qui sauve ce très long passage puisque les quatre sont là pour dire qu’elles ont un cœur et qu’elles veulent protéger leur famille. Surtout, ce qui me fait rire, c’est la complaisance de Mashima dans la postface. En effet, celui-ci est content du design des battle dresse des quatre étoiles brillantes, du premier combat de Harmit, de l’émotion autour de l’engagement de Homura. Et je suppose que tout ceci fera la plaisir de nombre lecteurs, donc je suis heureux qu’il soit complaisant, même si ça ne fait pas mon bonheur à la lecture.

Je souhaite également revenir sur le deuxième élément qui a pris beaucoup trop de place pour moi dans ce volume. Entre les quatre affrontements et ça, Mashima se tire quand même une sacrée balle dans le pied pour développer les idées intéressantes qu’il a pourtant plein la tête. Bref, je tiens à parler de Mosuko, le personnage se limitant à deux Gags et les faisant en boucle depuis son apparition. Je n’en peux plus, encore plus lorsque Mashima désamorce toutes les situations où il pourrait servir. J’espère que l’auteur garde ce boulet complet pour nous servir un passage exceptionnel quand il appuiera sur son bouton, sinon ça va barder. Et deviner quoi, cet élément est le deuxième dont Mashima se vante dans la postface. En effet, il estime avoir mis le personnage en valeur puisqu’il est pratique étant un personnage bourré de ressources et n’ayant pas fini de nours faire rire. Je pense qu’il dit ça parcequ’il a plus d’informations sur son personnage car pour l’instant, il est vraiment insupportable et prend inutilement de la place pour des éléments intéressants.

Outr ces choix de focus que je trouve ratés alors qu’ils font le bonheur de l’auteur, je souffre toujours de mon manque d’implication puisque je n’ai jamais trouvé le moindre développement de personnages permettant de m’engouffrer en eux et donc de les trouver un minimum sympathique. Évidemment, sans implication aucune pour les personnages principaux, c’est un peu compliqué d’être enthousiaste et de ne pas trouver l’ensemble bien plat. Surtout quand il enchaîne les idées surprenantes mais qui ne sont pas bienvenues. Je pense ici au passage où on apprend le plan de maître Noah qui vient mettre fin au léger manichéisme qu’il instaurait puisque son explication le fait passer très rapidement du côté du bien. Évidemment, ça aurait été trop compliqué s’il y avait plus que Drakkhen Joe, le plus méchant de grands méchants, à traiter. Je crois que je m’agace et que je suis assez sarcastique. Mais en même temps, il m’énerve le Mashima là. Il sait très clairement écrire ou rendre des œuvres extrêmement vivantes comme ce fut le cas avec Fairy Tail alors qu’il enchaîne les boulets qu’il se met lui-même aux pieds avec Edens Zero. Ceci est d’autant plus énervant qu’il en a à la pelle des bonnes idées.

Effectivement, il y a quand même des bonnes idées derrière cette couche à éluder. La première vient pourtant bel et bien du personnage de Noah. En effet, même si au niveau de sa construction et du fait qu’il brise totalement le peu de non manichéisme qui existait, il explique des éléments intéressants sur le passé de Drakkhen Joe. Mashima arrive très bien à être mystérieux et à construire sans antagoniste sans nous le montrer. Et il faut bien prendre le temps de le construire comme ça et maintenant puisque la boucle numéro 29 n’a finalement aucune influence et que ce n’est pas à son apparition qu’il va briller par ce qu’il a à raconter. Bref, j’espère que Noah sera remis en avant puisqu’il semble avoir des éléments bien intrigants dans sa petite tête maintenant que nous avons compris que l’oeuvre jamais a être grise.

Mashima n’est pas un branquignol et je le sais très bien depuis longtemps. Il y a d’autres éléments qui me parlent bien. Je pense notamment à Laviria qui est le premier moteur du groupe ici mais qui ne sert pas spécialement puisqu’elle est remplacée très rapidement par un personnage important dans l’univers d’Edens Zero. Il s’agit d’une espionne donc nous avons le droit à un caractère inexistant mais à une bonne quantité d’informations non négligeable sur qui est vraiment Drakkhen Joe, sur tout ce qu’il cache, sur le cosmos en règle plus générale. C’est vraiment dingue et surprenant de s’imaginer que l’oeuvre est bien plus intéressante dès lors qu’il prend un peu son temps pour utiliser ses personnages et son univers qui sont beaucoup trop mis de côté.

Quelques autres personnages arrivent à ne pas être en reste et à profiter de quelques bonnes idées également. Je pense ici rapidement à Jin puisqu’il change un petit peu dans le but de pouvoir protéger sa sœur. Comme il n’est loyal qu’à celle-ci, son évolution était attendue tant elle était logique mais pourrait être un petit plus pour la suite. Et ce pendant que le développement de sa sœur s’est limité à une sorte de puce remettant ses émotions à zéro et s’étant cassé, rien de plus. Je me demande ce que Mashima va bien pouvoir faire de ça. Enfin, il reste Sybille et Wise pour conclure ce tour des éléments que je veux mentionner. J’aime beaucoup leur relation et leur côté anciens bandits qui se retrouvent et qui permet d’avoir quelques éléments sympathiques. Et ce, que ce soit dans la boucle numéro 29 qui n’aura décidément servi à rien comme je le maintiens ou dans cette boucle ci où Rebecca est réveillée. En plus de ceci, leur évolution a permis à Wise de comprendre qui était réellement Drakkhen Joe une dernière fois. Ainsi, il comprend vers qui diriger une colère qu’il nous avait caché depuis le début, ce qui apportera un peu de punch qui ne ressemblera à rien si on laisse Shiki faire.

En somme, nous avons à nouveau un volume compliqué. Il y a des bien bonnes idées mais il faut d’abord retirer les affrontements contre les element 4 qui n’apportent pas grand-chose ainsi que le personnage de Mosuko. Mais je dois être le problème puisque Mashima se vante de ces deux éléments dans la postface. Mais en attendant, j’aime bien la construction du personnage de Drakkhen Joe quand il n’est pas là puisqu’il permet de mettre en avant d’autres personnage qui connaissent des choses ainsi que l’univers. Je prends également les développements autour de Wise et de Sybille qui fonctionnent vraiment bien.

😑


Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article et à me partager tout ça, ça m’aidera beaucoup. On se revoit très vite. Merci à tous, c’était Komorebi !

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s