S’adapter à l’horreur | Dead Company tome 2

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Komorebi pour parler du jeu F, de gérer un meurtre et d’une drôle d’entreprise. Aujourd’hui au programme c’est le deuxième tome de Dead Company. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cette œuvre, j’en discuterai avec plaisir. Bref, qu’est-ce que c’est et qu’en ai-je pensé ? C’est parti !

Page des Komoritiques de l’oeuvre


Yoshiki Tonogai
5 novembre 2020
Kioon

Après Doubt, Judge et Secret, découvrez le dessous des masques des maîtres du jeu de massacre !

Après le choc des révélations de Mlle Tanahashi, Ryosuke tente de démissionner de la Dead Company. Seulement, le choix ne lui appartient pas, et le voilà à nouveau à son poste, désormais conscient de l’horrible vérité qui se cache derrière l’écran…


C’est alors qu’on lui propose de travailler sur un projet en phase de test : une participante doit bientôt être intégrée au jeu « F’… et ce n’est autre que Kyo, la sœur de sa petite amie décédée ! Prêt à tout pour la sauver, le jeune homme tue son superviseur de sang-froid… Mais est-ce que ce meurtre passera vraiment inaperçu ?

Synopsis

Mon avis : Nous voilà avec le deuxième volume de Dead Company comme vous l’aurez peut-être remarqué avec le titre, la miniature et les parties précédentes de cet article. Les séries antérieures de l’auteur que sont Judge et Doubt ont toutes les deux eu droit à un épisode de Dans Ma Mangathèque. Et ici, après un tome 1 plutôt simple qui mettait bien les bases d’un envers du décors de cet univers mais qui n’était pas révolutionnaire. Il est donc temps de voir ce que le deuxième tiers de cette oeuvre a à nous apporter.

Notre personnage principal a une montagne de problème sur les bras depuis qu’il a été embauché sans cette entreprise toute particulière. Nous allons commencer par celui qui est uniquement dû à lui-même, même s’il découle d’une excellente attention et de l’ambiance légèrement pesante dans cet organisme. Effectivement, en voyant la sœur de sa petite amie décédée dans un des jeux, il ne peux s’empêcher de tuer son instructeur pour avoir les plein pouvoirs pour pouvoir la protéger de loin et de manière efficiente. Et pourtant, lorsqu’il travaille pour cacher ce corps, il ne peut pas être en soutien. D’ailleurs, l’entreprise ayant l’habitude de jouer avec des règles quelque peu limites, notre personnage se fait assez vite remarquer dans ses bêtises mais finit quand même par obtenir un peu d’aide. C’était très intéressant de nous offrir quelques conséquences autour d’une action que le personnage principal.

Parce que, effectivement, comme je viens de le dire, notre protagoniste se fait remarquer assez rapidement par un personnage particulièrement étrange. En effet, celui-ci est vraiment très incertain sur ses intentions puisqu’il semble vouloir mettre un terme à l’empire très particulier de son père. Et comme il semble posséder une bonne partie des pouvoirs possibles dans cette entreprise, il pourrait être un ennemi dangereux s’il estime qu’il n’a plus besoin de Ryosuke pour sa rébellion.

Ce tome a un énorme point positif avec le fait que Ryosuke gère de lui-même le fameux jeu « F ». Ainsi, nous avons le droit à une présentation des règles en bonne et due forme mais avec toutes les clés du jeu directement dans les mains de nos personnages puisque Ryosuke connait déjà l’univers de ces jeux et a accès à quantité d’information. Je trouve ça bien intéressant de pouvoir voir l’envers du décors de cette façon. Entre les règles de ce petit jeu un peu différent et la maîtrise totale de Ryosuke, nous sommes réellement servi en passages bien sympathiques avec cette séquence. Par contre, je me pose des questions. Est-ce que Judge et Doubt font aussi partie de ces tests de jeux vidéos ou est-ce la fascination pour ces terribles plans qui aura créé cette entreprise ? J’espère que c’est le deuxième élément sinon je le prendrais vraiment mal que les retournements de situations de ces précédentes séries n’étaient que contrôlés de la même façon que la partie actuelle.

Nous allons dorénavant nous rapprocher très fort de la fin du volume où Ryosuke se voit rejoint par son Supérieur féminin du précédent volume. J’aime bien la façon dont celui-ci s’inquiète puisqu’il ne sait pas si celle-ci est au courant de ses bêtises ou non alors que nous avons bien saisi l’ambiance de cette entreprise. En effet, celui-ci n’est à l’abri nulle part puisqu’elle est évidemment au courant, tout comme le grand chef en face duquel elle l’amène. Et le voilà valorisé pour son sang-froid et pour la discrétion dont il a fait preuve. C’est vraiment plutôt drôle ce décalage plutôt évident. D’ailleurs, Ryosuke, pour être félicité reçoit une information des plus importantes : il connait dorénavant la motivation de la sœur de sa petite amie décédée et sait donc ce qu’elle fait en tant que gérante interne des jeux.

Nous arrivons déjà au dernier point de ce volume puisque celui-ci ne présente pas une quantité d’actions différentes particulièrement impressionnante. Et justement ceci rejoint ce fameux dernier point : pourquoi la série ne fait que trois tomes ? Je suis un peu perturbé car les idées autour de cette entreprise particulière et du fait de pouvoir voir les jeux de la mort depuis l’extérieur pourrait être légion et ne sont clairement pas encore assez présentes pour justifier l’existence de cette troisième œuvre. Après, je ne pars pas pessimiste et j’espère vraiment que le troisième volume arrivera bien à conclure toute cette histoire tout en justifiant lexistance de cette courte suite.

En somme, il s’agit d’un volume qui se lit plutôt vite et qui ne présente pas une quantité très impressionnante d’éléments différents. En soit, nous avons l’envers du décors d’un jeu de la mort bien intéressant puisque le personnage principal essaye de le contrôler de loin. Et pendant ce temps, nous avons un focus continue sur cette entreprise particulière avec la présentation de ses deux chefs les plus importants et leur caractère bien étrange et différents. Je suis curieux de voir vers quoi on se dirige mais je trouve ça dingue de voir que le prochain tome sera déjà le dernier vu tout ce qu’il y a à traiter et vu le rôle que peut jouer Dead Company par rapport à ses prédécesseurs.

😁


Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article et à me partager tout ça, ça m’aidera beaucoup. On se revoit très vite. Merci à tous, c’était Komorebi !

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s