Le spoil, c’est mal ?

Bonjour et bienvenue pour ce nouvel article. Si vous avez bien suivi le dernier bilan mensuel, vous étiez au courant qu’une émission mensuelle aléatoire parmis les six que je possède désormais allait voir le jour en ce 10 septembre. Et aujourd’hui, on ressuscite les articles réflexions et ça me fait déjà extrêmement plaisir. J’espère que vous prendrez également du plaisir à me lire et que vous me partagerez votre point de vue sur le sujet que je vais soulever. Et voilà que nous pouvons compter mes articles réflexions tout pile sur les doigts d’une main. C’est parti !


I. Cadre et notions

Comme tout sujet rondement traité, il est important de déceler de quoi on va parler, d’en limiter les contours en définissant ces termes principaux. Et comme je compte rondement traiter mon sujet, je le fais même si je n’arriverai jamais à ressortir un texte dont je serai totalement fier. Mais bref, là n’est pas la question. C’est parti pour les notions !

Un spoiler est un accessoire permettant de modifier l’aérodynamisme d’une voiture ou d’un avion. Attends, mais quel est le rapport avec ce dont je parle normalement ? J’ai dû me tromper quelque part peut-être. Ah oui ! Un spoiler désigne toute chose qui interrompt le suspense ou dévoile une partie d’une énigme, ce qui a pour effet de supprimer tout mystère quant au dénouement. Il s’agit d’un terme emprunté à l’anglais signifiant gâcher.

Spoiler revient à dévoiler des passages importants ou la fin d’une œuvre cinématographique. Maintenant que nous sommes d’accord sur le sens de la première moitié du titre de cette réflexion, sachez que je lui préfère son terme français : divulgâcher. Ce mot a d’ailleurs sa propre définition que voici : divulguer trop tôt un élément important d’une intrigue, d’un film, un jeu, etc., au point de gâcher une partie du plaisir. Voilà, nous avons bien fait le tour de « le spoil ».

Nous arrivons donc à la seconde moitié du titre et son déjà légendaire « c’est mal ? ». Le mal est ce qui est contraire au bon, à la vertu ; ce qui est condamné par la morale. Ce qui est susceptible de nuire, de faire souffrir, ce qui n’est pas adapté est également une définition qui pourrait servir notre sujet.

Voilà, nous avons enfin défini les termes du sujet de cette Komoreflexion ! Nous allons donc nous demander si le fait de divulguer un élément d’intrigue au point de gâcher du plaisir est condamné par la morale. J’ai envie de commencer par une réponse à chaud avant d’arriver à la conclusion que je veux vous donner.

II. La réponse évidente

Faire exprès de divulgâcher dans les discussions ou sur internet me paraît vraiment stupide. C’est à eux de gérer avec leur morale en assumant de gâcher une partie du plaisir de plusieurs personnes mais l’idée de base me perturbe et me paraît ne pas être très stable.

En même temps, ça ne les dérange pas parce qu’eux, l’oeuvre ils l’ont vu et qu’ils ne risquent pas de se faire spoiler parce qu’ils assument complètement leurs propos. Et surtout, ils sont installés confortablement derrière leur ordinateur à regarder les gens déverser leur haine parce qu’ils sont tombés dans le panneau.

Ou alors, ils se sont fait prendre au piège en premier ! Ils se sont fait spoiler et, en guise de vengeance, ils décident d’utiliser le même procédé débile. Cette tendance du spoil a pris une telle ampleur que c’est une devenu une véritable mode. Et pour y échapper, il faudra être très malin, car les spoilers sévissent partout. Cette pulsion de vouloir à tout prix gâcher le plaisir des autres doit certainement avoir une explication psychologique.

D’ailleurs, ceux qui aiment ces commentaires de spoilers sont tout simplement ceux qui étaient déjà au courant du spoil et qui se disent « Ahah, le connard il leur a tout révélé ! ». Du coup ils aiment, et permettent de maintenir en top commentaire une information que personne ne veut voir.

Ils font vraiment partie des choses que je m’efforce de comprendre mais, vraiment je n’y arrive pas. J’essaye d’entrevoir le plaisir qu’ils peuvent prendre, mais même en faisant preuve de bonne foi, c’est impossible.

Dés lors, sachez que le maître des spoils est au courant de tout, et qu’un jour, le spoiler sera spoilé.

Bref, après avoir donné cette réponse absolument évidente et nullement réfléchie, nous allons limiter un peu les personnes visées.

III. Circonstances très atténuantes

Évidemment, le soucis concerne les divulgâchage qui nous tombent sur le nez totalement par hasard, sur des éléments qui n’ont rien à voir. Mais pour moi, le divulgâchis n’a plus aucune puissance lorsqu’il arrive au court d’une discussion tranquille avec un ami ou lors d’une recherche d’informations avec un ami.

Récemment, quand j’ai regardé des séries telles que Game of Thrones, Vikings ou The 100, je me suis amusé à créer des fiches avec les noms et les têtes des personnages et je regardais la page wikia d’un épisode avant de le regarder. Entre ça et le nombre d’éléments que je connaissais avant même de démarrer mon visionnage de Game of Thrones, je ne devrais retirer aucun plaisir de ces trois œuvres.

Et pourtant, le plaisir était vraiment là. Peut-être même plus que si je ne connaissais rien sur l’oeuvre puisque c’est presque aussi intéressant de voir comment ils nous mènent à ce point plutôt que de juste se concentrer sur point en lui-même.

Bref, pour moi, divulguer et gâcher peuvent être bien séparés.

IV. Divulguer =/= gâcher du plaisir

Comme je vous l’expliquais juste à la fin de la petite partie précédente, les spoils ne me dérangent pas plus que ça quand ils arrivent vraiment par hasard ou quand je vais les chercher par moi-même sur mes dernières grosses sériesar par exemple. Mais pourquoi, en plus d’être totalement masochiste, me gâcher certains éléments d’intrigue ne touche pas du tout à mon plaisir ?

L’avantage du spoiler est qu’il nous détourne de l’histoire principale, ce qui nous permet de nous concentrer sur les petits événements qui semblent anodins mais qui font souvent la majorité du plaisir que je retire des oeuvres. On donne l’impression qu’on s’en fout, pourtant c’est un petit fil directeur dans l’intrigue, qui a son importance tout le long de l’histoire.

Lorsque nous connaissons le grand final d’un final, avec toutes les informations en tête, il est alors intéressant de revoir le film une nouvelle fois, et de noter les passages où cette fin transparaît, ce qui rend, d’une certaine façon le visionnage plus agréable. Alors, pourquoi ne pourrions nous pas faire notre première découverte ainsi ?

Nicholas Christenfeld est allé plus loin encore pour prouver sa théorie selon laquelle les spoils seraient même positifs : il a créé deux petits groupes de lecture. Le premier lisait des nouvelles aux genres littéraires différents (retournement de situation ironique, mystère et classique), jusqu’au bout, avant de donner une note à ce qu’ils avaient lu. Puis, le second groupe recevait une courte introduction à ce qu’ils allaient lire, dans laquelle ils étaient délibérément spoilés. Ensuite seulement, ils lisaient l’histoire, avant de la noter. 
Résultat : les histoires spoilées étaient les mieux notées. 

V. Conclusion

Nous voilà déjà dans l’avant-dernière partie de cet article. Oui, la conclusion n’est pas la dernière partie car celle-ci, c’est à vous de l’écrire !

Quant à moi, je vous rappelle que les spoils sont un fléau bien courant actuellement et qu’ils sont évidemment mal quand ils sont fait exprès. Mais déjà, les spoils sans faire exprès, voire même voulus ne sont pas mal du tout, bien au contraire. Et surtout, n’oubliez pas que quelques spoilers ne sont peut-être pas si grave que ça puisqu’ils ne feront que modifier largement la façon dont vous découvrirez l’oeuvre en question sans vous empêchez d’en garder une immense partie du plaisir.

Je conclurai en disant que si un événement, une œuvre ou un personnage est gâché par un spoil, ce qu’il ne vous intéressait pas de base. C’est-à-dire que pour moi, le contexte, la façon de l’amener, ce qu’il raconte sur le personnage et le scénario est bien plus important que l’élément en lui-même. Parce que bon, les relectures et les revisionnages sont agréables alors que des spoil on en a à la pelle à ce moment là. C’est différent évidemment puisqu’on n’attend pas la même chose la première fois et les suivantes mais vous comprenez j’en suis convaincu. Une œuvre gâchée par un spoil n’est pas une bonne œuvre !

15 commentaires

  1. Coucou mon lumineux,

    C que un superbe article que tu nous as concocté.

    J’ai adoré le spoil que tu as inséré tout au début. Tu as oublié que les requins en avait aussi.

    Est-ce que dire à quelqu’un : « C à partir de tel tome ou épisode que les choses deviennent vraiment intéressante » est considéré comme du spoil ?

    La conséquence que cela peut avoir est que la personne réhausse ses exigeances et il y a plus de risque qu’elle soit déçu car on lui a « vendu » du rêve.

    Je sais que sur Twitter, il y a une personne qui m’avait parlé dun chapitre de Blue Lock et que je ne l’avais pas encore lu, je lui ais dit « Attend, ne me dis rien, je vais aller le lire de ce pas »

    Est-ce que les auteurs de manga notamment, nous spoileraient quand ils intégrent des indices généralement infimes pour une révélation plus tard, je parle notamment de l’Attaque des Titans.

    Vagabond nous a conseillé de lire les mots d’auteurs seulement après avoir lu le tome par ceux-ci peuvent parfois nous spoiler un peu ce dernier.

    RapLeMo

    Aimé par 1 personne

    • Coucou mr LeMo.
      Merci pour le compliment et pour mon retour sur mon fameux one man show.

      Et en voilà deux bonnes réflexions auxquelles je n’avais pas du tout pensé. Sans doute parce que je ne vois vraiment pas ça comme du spoil.

      Je trouve les phrases du genre « ça devient bien à partir de tel moment » assez dérangeante puisque je suis un aficionado des tomes 1 et que le début et toujours plus important que le laisse paraître ce genre de message.

      Les auteurs spoilent effectivement mais ça ne me dérange pas spécialement non plus car ils savent généralement ce qu’ils font contrairement aux synopsis de la quatrième de couverture qui en dit parfois un peu trop.

      Merci pour ces idées qui viendront, si tu me le permet, étoffer cette réflexion.

      Komorebi 😌

      Aimé par 1 personne

    • Et j’ai oublié pour les indices laissés par les auteurs.
      Je ne pense pas que ce soit du spoil puisque ce n’est qu’en ayant la réponse que nous pouvons savoir que c’était du spoil donc ça fonctionne bien niveau construction.

      Aimé par 1 personne

  2. Je suis totalement d’accord avec ta conclusion.
    Personnellement je me suis spoilé un nombre conséquent d’oeuvres qui font partie de mes préférées malgré tout. Je pense à Berserk, mais aussi au Hobbit (spoilé le film en lisant le livre 😆) et sans doute plein d’autres qui ne me viennent pas en tete maintenant.

    Évidemment je trouve qu’il peut y avoir un côté vraiment intéressant à ne pas savoir les choses à l’avance, mais c’est quand même rare que je me dise « oh j’aurais tellement plus apprécié si je n’avais pas su ».

    Jee me spoile d’ailleurs tout ne temps les mangas que j’achète en les feuilletant. Et actuellement je me spoile comme un gros sale MHA et Dr Stone en feuilletant les chapitres sur mangaplus.
    Je ne vais rien te dévoiler mais il est clair que Bakugo va monter dans les classements de popularité !

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour elle. Je suis content de l’avoir trouvé dès mes premières prises de note sur le sujet.

      Je comprends que ça puisse déranger certains qui ne pensent pas comme nous mais beaucoup ont le « mais tu m’as spoilé ! 😭 » facile.

      C’est évidemment deux expériences différentes mais celle sans rien savoir n’est pas toujours la meilleure je trouve. J’apprécie de me concentrer sur d’autres intrigues ou de chercher les indices menant à ce que je connais déjà.

      Je feuillette mes tomes également 😁 et parfois quelques chapitres sur Manga plus également car c’est sympathique d’apercevoir quelques évolutions qui arrivent.

      J’aime

  3. Article intéressant 🙂
    J’avoue que les spoilers ne me dérangent pas puisque entre le moment où je vais lire un livre et l’information dévoilée, j’aurais eu le temps de l’oublier (oui, j’ai une mémoire de poisson rouge). Et puis, j’ai tendance à plus me concentrer sur l’expérience de lecture qu’un point en particulier, donc ça n’a pas trop d’incidence sur mon plaisir de lecture. Je me suis d’ailleurs longtemps spoiler la fin de chacune de mes lectures pour vérifier qu’elle me convenait…
    La seule fois où un spoiler m’a vraiment dérangée, c’était au cinéma où deux ados se sont crus malins de crier bien fort la fin d’Endgame. Là, j’avoue que j’ai pensé qu’il y avait des baffes qui se perdaient…

    Aimé par 1 personne

    • Je suis content de tomber sur pas mal de personnes partageant mon point de vue (sur le fait que ça n’ait pas trop d’incidence sur le plaisir de découverte, pas sur le fait de tout oublier 😆).
      Ça m’arrive bien souvent de feuilleter mes mangas entre le jour de leur achat et celui de leur lecture d’ailleurs.

      Evidemment, les petits malins qui font bien exprès de spoiler sont le plus gros soucis des spoils et c’est malheureusement bien plus répandu avec internet mais parfois, les réactions sous la découverte du moindre petit événement est disproportionné aussi donc j’imagine que ça doit être drôle de jouer avec.

      Aimé par 1 personne

      • J’avoue que certaines réactions m’étonnent surtout quand on voit qu’à contario, les injustices et autres problèmes sociétaux suscitent des réactions bien moins indignées qu’un spoiler sur n’importe quelle série à succès…

        Aimé par 1 personne

  4. Alors… Perso, il y a spoil et spoil… 😆 Admettons qu’on révèle la mort d’un personnage clé ou le coupable alors que le but du livre, c’est l’enquête pour le trouver, c’est désagréable à souhait.
    Des petits spoils par contre sur des éléments qui n’arrivent pas à la dernière page, pourquoi pas.
    J’ai eu une expérience assez peu sympa en lisant une trilogie. J’avais du mal avec le style de l’ auteur et je suis allée sur Amazon regarder les commentaires pour voir si des ge’s avaient aimé leur lecture. Une personne avait mentionné un truc qui pouvait m’intéresser (commentaire portant sur le tome 1, en théorie) qui n’est arrivé qu’au troisième tome… Selon moi, c’était malvenu d’en parler comme si ça arrivait dans les premières pages et ça m’a refroidi, ne voyant jamais venir le truc.

    Après, comme l’a dit Light and Smell, J’ai pas Bonne mémoire non plus, c’est pour ça que je peux lire sans problème les retours de livres que je lirai peut-être… J’oublie assez vite. En revanche, si je sais que je veux lire le livre peu après, j’évite pour empêcher ce qui m’est arrivée plus haut : me concentrer sur un élément et trouver le reste insignifiant.

    Bref. Article très intéressant. Je suis plutôt TEAM anti-spoils. Cependant, je n’irai pas alimenter les posts où ça rage, qui sont souvent juste là pour le plaisir d’ennuyer, pour rester polie.

    😁😊

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton retour. Je suis content de pouvoir offrir un jour supplémentaire pour les gros articles afin d’essayer d’en faire plus souvent car j’aime beaucoup les écrire et que ce sont eux qui apportent le plus de retours.

      Franchement, apprendre les morts ne me choque pas plus que ça tant je préfère la grande majorité du temps voir la façon dont c’est amené et la façon dont ça impacte les autres. Par contre, je ne lis pas assez d’oeuvres purement policières pour savoir si ça me change d’apprendre un coupable à l’avance.
      Et merci pour ton témoignage qui comporte vraiment une façon de se spoiler qui n’avait pas lieu d’être.

      Bref, on a chacun notre vision de ce phénomène et je trouve ça plaisant de pouvoir en discuter.

      J’aime

  5. Le spoil me dérange un peu car j’aime découvrir les histoires ou les scènes et ressentir la surprise ou le choc (notamment dans le cas des morts ou trahisons de personnages) sans rien savoir donc lorsque je n’ai pas encore vu un film ou la dernière saison d’une série, je vais essayer de masquer sur les réseaux sociaux tous les mots/hashtags possibles, ne pas lire ou écouter les articles/podcasts sir le sujet, etc. pour me garder le plaisir de la découverte.

    Par contre, si je finis par tomber sur un spoil ça ne me gène finalement pas tellement (sauf comme tu le dis dans le cas où la personne qui a spoilé l’a fait dans l’intention pure et simple de faire chier) et ne me gâche pas l’oeuvre.

    J’ai vu des choses comme Fight Club, Dexter, One Piece ou même la trilogie originale de Star Wars en connaissant les gros twists/events et je ne compte plus les séries où je me suis spoilé tout seul comme toi en allant voir la fiche wikipédia pour retrouver le nom et la filmo d’une acteur ou une actrice ^^’ Mais ça ne m’a jamais empêché d’aimer ces oeuvres car leurs forces ne résident pas dans ces twists justement, ce n’est qu’un plus et comme tu le dis en conclusion « une oeuvre gâchée par un spoil n’est pas une bonne oeuvre » car cela veut dire qu’elle n’avait rien d’autre à offrir.

    Parfois même savoir qu’il doit se passer un truc incroyable dans une oeuvre peut me rendre curieux alors qu’au départ je n’étais pas du tout intéressé.

    Aimé par 1 personne

    • Effectivement, nos pensées sur ce phénomène sont plutôt proches même si tu poses quelques limites supplémentaires comme tu l’expliques dans ton premier paragraphe.

      Parce que moi, je suis vraiment pas dérangé pour un sous pour les épisodes des séries par exemple.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s