De la ruralité à la belle bande | Tokyo Shinobi Squad tome 1

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Komorebi pour parler futur dangereux, escouade de Shinobi, techniques et Weekly shonen jump. Aujourd’hui au programme c’est le tome 1 de Tokyo Shinobi Squad. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cette œuvre, j’en discuterai avec plaisir. Bref, qu’est-ce que c’est et qu’en ai-je pensé ? C’est parti !

Page des Komoritiques de l’oeuvre


Yuki Tanaka/ Kento Matsuura
2 septembre 2020
Kazé

Nous sommes en 2049, Tokyo est devenue la ville la plus dangereuse au monde. La criminalité dans les quartiers a engendré la résurgence de combattants de l’ombre : les Shinobi ! L’un d’entres eux, Jin, sauve un garçon du nom de Enh, qui possède un objet de grande va- leur extrêmement convoité. Afin de le protéger, Jin décide de l’intégrer dans son squad de combattants d’élites. Enh sera-t-il de taille pour relever les missions les plus périlleuses de Jin et ses hommes ?

Synopsis

Mon avis : Je suis pas mal les sorties du Weekly Shonen Jump depuis la fin d’Assassination Classroom environ et Tokyo Shinobi Squad a tapé dans l’oeil de mon ami RapLeMo (gros coucou si tu passes par là 🙋‍♂️). Enfin, je ne les suit absolument plus du tout en cette année 2020 mais voilà, vous avez saisi l’idée. En plus, j’avais vraiment apprécié School Judgement qui avait été également arrêté au bout de 3 tomes dans le jump comme vous pouvez voir dans le Dans Ma Mangathèque qui lui est consacré ici. De ce fait, alors que j’avais déjà un bon paquet de sorties en septembre et quelques nouveautés qui me faisaient de loeil, je me suis jeté dans l’aventure Tokyo Shinobi Squad. Est-ce que ce premier volume a fonctionné sur moi ?

Comme ça fait quelques temps que je n’avais pas lu de tome 1, j’ai réussi à oublier que j’étais bien souvent très positif car ils apportent beaucoup dès le départ. Et je m’en suis rappelé ici car je me suis dis que mon plaisir était moins grand que d’habitude avec un premier tome même s’il est bien là. Commencons donc par parler des deux personnages qui ont vraiment fonctionné sur moi : Jin et Enh. Le premier par son côté indépendant bien développé et son côté homme de confiance mais bourré de défauts. Le second pour son côté fort caché sous une belle couche de faiblesse et pour son côté solitude non choisie. C’est-à-dire qu’avoir un chef capricieux et insouciant, hermétique à l’argent et détestant l’autorité, c’est plutôt classique et peu marquant. Mais c’est typiquement le genre de personnage qui marche très bien avec son attachement à la morale et le fait qu’il s’agisse d’un ninja de génie. Je trouve Enh bien plus marquant pour sa capacité à ne pas montrer sa détresse en public, bien au contraire même.

Le clan Narumi se compose de deux autres personnages qui sont bien moins mis en avant car le premier n’est là que pour mettre en avant le courage d’Enh et du fait qu’il se fasse accepter. La seconde semble avoir un arc pour elle à la fin du tome mais c’est un peu tard pour qu’elle me marque avec ce volume. Pourtant, ce n’est pas faute de rendre Taiga attachant avec son côté débrouillard, défenseur de la justice et par le fait qu’il s’occupe de l’administration et de la comptabilité. Je suis content d’avoir un personnage pour me représenter. Enfin, Papillon fonctionne principalement sur son côté sexy et j’ai vraiment hâte d’en découvrir plus.

Vous voilà donc avec toutes les clés pour saisir qui sont les membres du clan Narumi. Et je vais en profiter pour glisser quelques mots sur celui-ci puisque le côté indépendant de Jin se répercute sur son clan. J’aime beaucoup le fait que l’escouade choisisse les missions avec le cœur de ses membres plutôt qu’avec autre chose. Et surtout, le côté familial qui se dégage directement du trio formé fonctionne bien et permet de faire accepter plus facilement le fait qu’on ne vivrait que pendant trois tomes à leurs côtés. Comme nous pas besoin de voir la constitution de cette équipe, je trouve bien plus acceptable le fait de se dire que nous ne vivrons qu’une légère étape de sa vie. En tout cas, rien que pour le rôle que ce groupe jouera dans la vie d’Enh, je suis preneur de ma lecture.

Je tiens à mentionner que j’apprécie bien les différents pouvoirs que les auteurs utilisent et mettent en oeuvre. Je ne fais pas spécialement référence à ceux des antagonistes puisque je ne pourrais même pas vous en citer un seul. Sans doute car les missions étaient plus basées sur des personnes à aider et que les personnes à battre ne possédaient pas de pouvoirs. Mais ceux du clan Narumi me parlent bien et sont bien originaux ! Entre un pouvoir sur les fils de tissus et une transformation en tigre, nous avons des pouvoirs déjà vu mais rarement sur des personnages aussi importants. Mais surtout, mes personnages préférés ont le droit à un pouvoir d’électricité et donc de champ magnétique et un pouvoir de mémoire infinie. Le premier me fait encore plus me rendre compte que le pouvoir de Shiki est vraiment mal exploité dans Edens Zero. Et le second promet quelques bons idées scénaristiques et visuelles.

Ensuite, nous allons voir qu’il ne fait pas forcément bon vivre en 2049. Déjà parce que j’aurais 49 ans et que ça m’impressionne puisque ce sera l’âge de mon père dans 2 mois ! Ensuite, car l’univers de l’oeuvre n’est pas forcément très positif pour un grand nombre de castes. La morale n’a plus sa place ici et les forts, tels que les Shinobi font leur loi et peuvent tuer des femmes du plaisir pour une raison vraiment futile par exemple. J’apprécie ainsi beaucoup le côté futuriste qui ne se sont presque pas tant la disparition de la morale à pratiquement tout rendu pire. La criminalité et la dangerosité des quartiers apportent un gros plus à l’oeuvre à n’en point douter.

C’est sur que ce n’est pas les méchants en eux-mêmes qui rendent l’oeuvre mémorable tant je me souviens juste de celui-ci de la photo d’en dessous qui apparaît en fin de volume. Mais alors pour le reste, ils sont vraiment générique et tiennent vraiment juste des rôles fonctions. J’ai peur qu’en trois volumes, nous ne faisions que rester sur cette configuration mais je serai fixé avec le prochain qui permettra de gérer ce fameux Hyôsui Nagumo dont on vient juste de parler. En plus de ça, comme nous avons le droit à l’université des top-models, à l’amitié avec Papillon et un simili d’histoire familial, je sens que je vais être dedans !

En Somme, il s’agit d’un premier volume vraiment honnête. Certainement pas un des plus marquants que j’ai eu à lire récemment mais fortement honnête. Les membres de l’escouade ont un potentiel d’évolution que je prends volontiers et qui ont des pouvoirs originaux qui me font bien envie. L’univers rural et dangereux me parle bien aussi. Contrairement aux antagonistes qui sont vraiment effacés pour le moment. Je ne veux pas m’avancer mais je pense que je serai heureux d’avoir partager un moment de la vie du clan Narumi et que les têtes qui la composent auront quelques belles histoires.

Note : 4 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article et à me partager tout ça, ça m’aidera beaucoup. On se revoit très vite. Merci à tous, c’était Komorebi !

4 commentaires

  1. Coucou mon ami,

    C un très bel article que tu nous libres pour un 1er volume.

    Bien que ce n’est pas celui qui t’a le plus marqué, je suis content qu’il t’ait plus et que tu veuilles continuer contrairement à Shark.

    J’espère que tu aimeras tout autant les 2 prochains volumes et que tu ne seras pas déçu de la fin qui tu t’en doutes a été un petit peu rushé dû à son arrêt prématuré.

    Le style graphique de Kento Matsuura est vraiment plaisant et le découpage ainsi que la mise en page est vraiment fluide et propre avec une patte reconnaissable que tu pourras facilement voir dans Phantom Seer, sa nouvelle série (dessin uniquement comme ici)

    Ma mention me va droit au cœur et c avec plaisir que je partage ton avis

    RapLeMo

    Aimé par 1 personne

    • Coucou copain,

      Merci beaucoup ! J’aime bien traité les tomes 1 car ce sont toujours avec eux que je trouve le plus à dire.

      Je t’avouerai que pour 3 tomes, il y avait beaucoup de chances que je continue. Mais même si ce n’est pas la nouveauté qui m’a fait le plus plaisir cette année, elle fonctionne très bien quand même.

      Et justement, ça m’aidera à ne pas être déçu par la fin puisque je vois ça comme un petit passage privilégié avec cette équipe.

      Je suis vraiment nul en analyse de dessin et je n’ai jamais grand-chose à dire sur les styles graphiques, le découpage ou la mise en page mais je reconnaîtrai quand même sa patte je pense.

      Ça m’a fait plaisir de te mentionner et de te voir ici 😌

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s