Les souvenirs de l’avenir | L’attaque des titans tome 30

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Komorebi pour parler de ma troisième sortie manga depuis le déconfinement, à nouveau d’une œuvre que j’adore. D’autant plus depuis le tome 23 d’ailleurs puisque les cartes sont souvent mélangées tout en restant magnifiquement construit. Aujourd’hui au programme c’est donc le 30ème volume de L’attaque des titans. N’hésitez pas à me partager votre avis sur cette œuvre, j’en discuterai avec plaisir. Bref, qu’est-ce que c’est et qu’en ai-je pensé ? C’est parti !

Tome 29

Attention, je spoile beaucoup histoire de mieux justifier mon propos


L’attaque des titans tome 30
27 mai 2020
Hajime Isayama
Pika Edition

Sieg compte sur Eren et le pouvoir du Titan originel  pour mener à bien son projet “ d’éradication douce ” du  peuple eldien, mais l’irruption soudaine de l’armée mahr bouleverse la donne. Les deux demi-frères  parviendront-ils à entrer en contact ?!

Synopsis

Mon avis : Quelle maîtrise dans son récit, dans ses propos et dans ses personnages de la part d’Isayama. Voilà qu’après avoir redéfini les règles du jeu en ajoutant des affrontements entre humain vers le tome 12 je dirais, et après avoir redéfini l’univers et les camps depuis le tome 22, voilà qu’Isayama redéfini son personnage principal.

Enfin, redéfinir est un bien grand mot puisqu’on ne fait que le comprendre seulement. Mais ce n’est pas pour tout de suite.

En effet, nous avons d’abord une grosse scène de bataille sur laquelle je n’ai pas grand chose à dire en elle-même. Par contre, elle contient son lot d’informations qui m’intéressent. On a Reiner qui est prêt à enfin se laisser partir pour pouvoir sauver Falco. Et pourtant, c’est au tour de Porco de briller après avoir compris la véritable histoire de son frère et de Reiner. On a Sieg qui est prêt à aller au bout de son plan, qu’importe les risques pour les autres, voilà donc qu’Eren a un semblant d’influence sur lui. Enfin, on termine cette phase par Gaby qui vient faire bien mal à son prédécesseur dans le cercle de la haine et c’est plutôt intéressant d’avoir une vengeance directe.

Mais voilà, on arrive enfin au gros et au chef-d’oeuvre de ce tome. Voilà les demi-frères Jäger au niveau du chemin tracé par Ymir. J’aime beaucoup le fait qu’Eren avoue directement à son frère qu’il suivait sa propre voie. Et pour ne rien retirer à ma fratrie Jäger, voilà que Sieg est quand même prêt à l’aider en lui prouvant que suivre le chemin de leur père est une mauvaise idée.

Voilà qu’on plonge dans les souvenirs et le tome genre parfaitement son histoire de voyage de le temps puisque celui-ci et le passé vont s’influencer. Sieg voit son père corriger ses erreurs en préférant sa famille à sa mission et se souvenir de lui, voilà un bon coup dans les convictions. Et finalement, on se rend compte que c’est Eren qui contrôle ce voyage dans le temps grâce aux pouvoirs du Titan assaillant.

C’est ainsi qu’on comprend qu’Eren, victime bien connu du plan de son père et lui-même à l’origine du plan puisqu’il a toujours travaillé pour sa liberté. Malgré quelques regrets qu’on lui sent en regardant son souvenir avec Mikasa, le personnage prend une ampleur sans commune mesure grâce à son contrôle sur son père, sur son frère, sur sa destinée.

D’ailleurs ce contrôle prend encore plus de sens lorsque l’on découvre l’histoire d’Ymir qui n’a finalement toujours qu’étais une esclave, malgré ses fabuleux pouvoirs. C’est ainsi qu’Eren voit son voeu exaucé et que le grand terrassement est lancé.

En somme, nous avons un tome fabuleusement bien construit autour du voyage dans le temps et de l’influence du futur sur le passé. Finalement Eren était bien maître de son destin depuis le début, allant même jusqu’à contrôler son père grâce à la volonté de Sieg de l’aider. Aucunes erreurs à noter alors que le récit est complexe, Isayama sait très clairement écrire. Nous voilà donc avec un personnage principal qui ne se cache plus de contrôler son destin et d’aller vers sa liberté et qui va devoir affronter les conséquences de sa brutalité.

Note : 5 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce titre et sur cet article. Nous pourrons retrouver le 31ème opus avec les conséquences du revirement d’Eren le 19 août 2020. Merci à tous, c’était Komorebi !

9 commentaires

  1. J’ai deux petites remarques :
    – la première : tu devrais peut-être préciser au début que tu spoile, parce que certains pourraient avoir une mauvaise surprise en te lisant s’ils ne sont pas à jour.
    – la seconde : j’aime beaucoup le titre de l’article, la répétition sonore et le choix des mots fonctionne très bien, tout en représentant bien ce que ce tome raconte !

    Sinon, on est comme toujours d’accord. De toute façon j’en suis arrivé au stade où si on me dit que c’est pas un truc de ouf ce qui se passe dans ce manga, je serai en pleine incompréhension.

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour tes remarques :
      – je suis allé préciser ça et il y en avait effectivement besoin.
      – Ahah il est beau mais le titre de l’article n’est pas de moi, c’est le titre d’un des chapitres du tome 😋.

      Et pourtant, il va sûrement y en avoir de nouveaux qui ne comprennent pas, qui vont dire que ce n’est plus comme avant avec la saison 4 qui se rapproche, j’en ai déjà vu quelques uns.

      J’aime

      • Oui, de toute façon je pense que le changement d’ambiance est la seule explication de la diminution constante des ventes au Japon. Parce que la qualité est toujours au top, donc je suppose que c’est juste l’orientation que donne Isayama à son récit qui ne plaît pas à tout le monde. C’est dommage d’ailleurs.

        Aimé par 1 personne

      • Je trouve ça tellement bien construit depuis le tome 22 😍
        Impossible de deviner où ça va mais ça reste très cohérent.

        J’aime

      • Je fais mes prédictions : une théorie indique que Mikasa finira par tuer Eren, ça me semble plausible.
        Et je pense que Reiner mourra, ça ne peut être que sa seule voie vers la redemption.

        Mais en vrai, j’en sais rien… j’ai de l’avance grâce au simultrad, et jpp tellement à chaque chapitre Isayama me calme !

        Aimé par 1 personne

      • Histoire de se révolter contre ses gènes, ça serait beau !
        Il y était presque d’ailleurs pour « sauver » Falco dans ce tome.

        Fantastique, j’ai hâte de me faire calmer.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s