Scandale – Petite salle obscure #11

Bonjour à tous et bienvenue sur ce nouvel opus de Petite Salle Obscure, le premier sur un film que j’ai vu cette année, enfin. En effet, ces petits moments commençaient à me manquer et donc j’ai pris la route du cinéma le 24 janvier , j’ai cherché rapidement un film qui pourrait m’intéresser. Voilà comment j’en suis arrivé à regarder Scandale. S’agissant d’un film social, je vais me concentrer plus sur le côté cinématographique plutôt que social car c’est ce que je maîtrise le mieux même si je risque de rater un pan de l’oeuvre important. C’est parti !

J’en profite pour vous partager les avis de Les chroniques de Coralie, La tête en claire, Ma toute petite culture, Lilylit et Les chroniques de Cliffanger & Co.


Scandale
22/01/2020
Jay Roach
1h49

Inspiré de faits réels, SCANDALE nous plonge dans les coulisses d’une chaîne de télévision aussi puissante que controversée. Des premières étincelles à l’explosion médiatique, découvrez comment des femmes journalistes ont réussi à briser la loi du silence pour dénoncer l’inacceptable.

Synopsis

Mon avis : Voilà une année 2020 qui démarre très bien car j’ai trouvé ça très intéressant de découvrir une chaîne d’information américaine aussi puissante au travers du regard et des expériences de trois femmes aux parcours différents et pourtant si proche.

Je trouve ça particulièrement terrible d’assister aux parties où la loi du silence s’applique, notamment au travers du personnage de Margot Robbie qui m’a absolument détruit intérieurement par son mutisme forcé par les autres. Voir un tel obstacle sur la route de ses rêves fait tellement de peine.

D’un autre côté, nous avons le personnage de Nicole Kidman qui est aussi dans sa solitude vu qu’elle passe un long moment à juste attendre d’autres témoignages corroborant ce qu’elle dénonce.

Enfin, le personnage de Charlize Teron est esseulé par sa place plus importante qu’elle a réussie à obtenir mais à quel prix ? J’ai d’ailleurs trouvé ça particulièrement intéressant de voir paraître sa culpabilité de ne pas avoir réagi et qui fait que ce terrible système continu même si elle peut en profiter.

Du fait de ces trois terribles histoires de niveau plutôt hétérogène, le film porte à la réflexion, ce qui est quand même un point que j’estime important quand je me pose dans une salle de cinéma. Qu’est ce qui est le plus important, si ce n’est pas compatible, entre viser ses rêves ou écouter son estime de soi ? Et si on arrive à réagir malgré tout, est-ce pour soi ? Pour les autres ? Voilà donc quelques questions terribles mais pourtant qui semblent bien vraies.

Enfin, je veux faire un petit tour sur le personnage qui à le pouvoir dans la boite et qui a réussi à créer un véritable empire qui semble fonctionner à la perfection en surface. Une fois encore, même si la réponse semble évidente, on peut se demander si pour obtenir de tels résultats, quelques sacrifices d’humanité sont nécessaires. En tout cas, voilà bien longtemps que je n’avais pas apprécié a ce point un personnage, il s’agit donc là d’une réussite.

Cependant, je noterai quand même un rythme assez incertain par moment à mes yeux, ce qui peut modifier un peu certains messages qui étés prévus.

En somme, il s’agit d’une œuvre foncièrement humaine qui m’aura fait clairement passer un bon moment tout en me faisant poser quelques questions que j’estime importantes. Et me voilà fortement attaché à ces personnages.

Note : 4 sur 5.

Merci beaucoup de m’avoir lu. N’hésitez pas à me partager votre avis sur ce film et sur cet article. On se retrouve dans deux jours pour parler de My Home Hero, ma découverte manga de ce début d’année. À la prochaine !

4 commentaires

  1. Bonjour je comprends très bien cet effet de vide ou longeur dans le film mais elle est voulue puisque nous sommes dans l’attente dans ce film de savoir qui viendra appuyer le role de Nicole Kidman, qui prendra partie de se battre auprès d’elle, qui des dizaine ou centaine de femme se soulevera et avouera que sa place est du parce qu’elles ont cédé face a la puissance masculine du directeur ? Qui osera supporter les remarques ou les regards d’autrui ? Qui osera rester elle même ? Malheureusement ce fait d’abus existe partout et dans toute société petite ou grande échelle mondiale ? Mais je dis surtout bravo au réalisateur et producteur d’avoir osé raconter au monde que les américains sont aussi défaillants que tout autre pays ! La seule chose personnellement dans le film qui ma le plus dérangé c’est l’habitude de la femme de ce directeur …

    Aimé par 1 personne

    • Oh, merci beaucoup d’être venue poser ton avis.
      J’aime beaucoup le film quand même de toute façon et je comprends bien son coté attente au personnage de Nicole Kidman, c’est juste la ligne scénaristique que j’ai eu le plus de mal à apprécier à apprécier pendant mon visionnage parmis les 3. Mais effectivement, tout le but était là.

      C’est vrai qu’il fallait oser le raconter ce film ✌

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s